bruche du pois

Aussi appelé : Bruchus pisorum

En cours de rédaction
Dernière modification : 16/07/2018
Voir les contributeurs

Discussion liée

 

1. Description générale

 Nom scientifique Bruchus pisorum
 Classification Ordre des Coleoptera, famille des Bruchidae
 Aire géographique Fréquemment signalée dans les régions de production du sud et de l'ouest de la France, signalé de manière ponctuelle en Normandie et Champagne-Ardenne, signalée nouvellement dans des départements du nord de la Loire jusque-là épargnés.
 Cultures impactées Pois d'hiver et de printemps (strictement monophage)


2. Biologie et épidémiologie

Cycle biologique

 

 

Conditions favorables au développement

 Milieu  /
 Climat  Les bruches sont actives à partir de 20°C et les températures proches de 25°C leur sont très favorables.
 Histoire culturale de la parcelle  /
  Environnement de la parcelle   Les bruches hivernent à l'état adulte, mais on ne connait pas précisément leur site d'hivernation.


3. Dégâts

Symptômes et dommages

On peut identifier la présence de bruches sur la parcelle en observant sur les gousses des œufs de forme allongée (0,6 * 1,5 mm) et de couleur blanc crème.

Les bruches provoquent une faible perte de rendement mais affectent la qualité des graines. La présence d'insectes vivants est interdite dans les lots commercialisés. Les orifices formés dans les graines (voir photo ci-dessous, trous de bruches sur pois) sont peu tolérés en alimentation humaine (seuil de 1 à 3%) et dans une moindre mesure en alimentation animale (seuil de 10%). Le pouvoir germinatif des graines bruchées est de plus affaibli, même si le germe n’est pas touché, car les graines endommagées sont rendues plus sensibles aux maladies racinaires de début de cycle.

Systèmes de mesure

Les systèmes de piégeage des bruches existants sont peu efficaces.

Bruch-LIS est un modèle agro-météorologique qui permet de positionner au mieux les traitements insecticides sur bruche du pois en fonction du stade de développement de la culture, des conditions climatiques et de la persistance des produits.

Nuisiblité

(à compléter)

 

4. Méthodes de gestion

Mesures en amont de la culture

Il est important de limiter la population d’adultes reproducteurs susceptible de réinfester les cultures l'année suivante en intervenant dès la mise en silo, le pic de sortie des adultes (environ 90%) se positionnant dans les 4 premières semaines suivant la récolte (cfr. Solutions de rattrappage).

 

Solutions de rattrapage

Rem : une lutte collective est souhaitable au sein d’un bassin de production, car les bruches peuvent se déplacer loin en volant.

 Type  Description  Efficacité
 Lutte biologique La bruche connaît des prédateurs naturels, dont une microguêpe de la famille des braconidés qui pond dans la larve en développement dans la graine. Le respect des insectes auxiliaires n'empêche pas les larves de pénétrer dans les graines mais concourre à éviter les pullulations de bruches en culture.
Lutte chimique En culture, la lutte insecticide ne vise que les adultes car les larves se mettent à l'abri dans les gousses puis les graines dès l'éclosion des oeufs. L'efficacité des produits disponible est partielle. Le pois étant une culture visitée par les insectes pollinisateurs, attention à la législation abeille!
Lutte chimique Après la récolte, application de deltaméthrine (insecticide de contact). Proche de 100% sur les adultes sortant des graines, inefficace sur les larves
Lutte chimique Après la récolte, fumigaton à la phosphine par un opérateur agréé et dans un silo étanche. 100% sur les adultes et les larves
Lutte physique Après la récolte, séchage à l'air chaud (50-70°C suivant la durée). Bonne sur les adultes et les larves. Un séchage trop rapide est trop chaud risque d'altérer la couleur des graines.
Lutte physique Après la récolte, congélation des lots. Inefficace : les bruches survivent à des températures très basses.
Lutte physique Après la récolte, tri mécanique des déchets après que les bruches adultes soient sorties des graines. Assez pratiqué en agriculture biologique mais impose un délai avant la commercialisation et n'élimine pas le risque de dispersion des bruches dans l'environnement

  

Solutions innovantes

/

 

5. Pour aller plus loin...

Titre Type Année Auteurs Editeurs Précision
Page e-phytia : Bruche du pois Site internet 2017 INRA INRA lien vers le site
Bruche sur pois Site internet 2017 Terres Inovia Terres Inovia lien vers le site
Quoi de neuf chez les protéagineux? Brochure technique 2012 Arvalis, UNIP Arvalis, UNIP Fiches de culture : pois d’hiver et pois de printemps en région Ouest ; Bruches du pois et de la féverole : optimiser la lutte par des observations et un outil d’aide à la décision.
Lutte raisonnée contre la bruche de la féverole et du pois Mémoire d'ingénieur 2007 L. Salles ENITA de Clermont-Ferrand  

 

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

16/07/2018
30/08/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr