TECHNIQUE

Implanter des engrais verts en vigne


1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Un engrais vert est un couvert végétal implanté non pour être récolté mais pour être restitué au sol afin d’en améliorer sa fertilité. Il permet de restituer au sol sous forme assimilable des éléments nutritifs (N, P, K, …), d’apporter l’azote exogène (légumineuses capables de fixer l’azote atmosphérique grâce à la présence de nodosités) à la vigne mais aussi d’empêcher le lessivage de l’azote et d’autres éléments minéraux vers les nappes phréatiques.

D’autres services liés à la fertilité du sol peuvent être rendus tels qu’améliorer la stabilité structurale du sol grâce à leur biomasse racinaire et limiter le ruissellement et l’érosion par effet de protection du sol. Ils contribuent aussi à améliorer la richesse et la diversité de la vie biologique du sol, favoriser la biodiversité sur la parcelle ainsi que gérer les bioagresseurs (adventices, ravageurs et maladies).

 

L'implantation d'engrais vert en vigne consiste à semer un couvert à la fin de l'été ou à l'automne dans les inter-rangs, qui va se développer très fortement au printemps avant d'être détruit. Les aspects techniques doivent être réfléchis si on veut bénéficier des effets positifs attendus au niveau du sol sans conséquences négatives pour la vigne. C'est une pratique distincte de l'enherbement (de l’inter-rang, sous le rang ou total) des parcelles, qui consiste elle à conserver une couverture du sol permanente ou temporaire dans le but d’améliorer la structure et la stabilité du sol.

 

Précision sur la technique :

  • Choix des espèces

Le choix du couvert doit être fait en fonction des raisons qui amènent à s'orienter vers cette pratique, du type de développement que l'on souhaite (rapide, facile à détruire...), de la date de semis, des ressources en eau dont l'on dispose, du type de sol, du matériel, du mode de destruction envisagé, ainsi que du budget que l'on y consacre.

 


Couverts et engrais verts en viticulture biologique (Maille, 2017)

 

On distingue les engrais verts ayant une aptitude à fournir du carbone "lent" (cas des graminées) et ou du carbone "rapide" (cas des crucifères ou des légumineuses, qui apportent aussi de l'azote). Les espèces peuvent être utilisées en pure ou en mélange, afin de disposer d'une formulation équilibrée entre carbone lent, rapide et azote assurant une dégradation correcte de la matière organique par les microorganismes.

Les empruntes racinaires de chaque espèce permettent d’augmenter et diversifier la biomasse microbienne.

Pour en savoir plus, consultez le tableau comparatif des espèces de l'IFV Sud-Ouest ou d'Agrobio Périgord (pages 33-34) ainsi que les fiches espèces (Avoine, Orge, Trèfle incarnat, Féverole, Vesce commune, Navette fourragère et Moutarde blanche) de l'IFV Sud-Ouest.

 

  • Implantation

Le sol doit être suffisamment émietté pour permettre une bonne levée. Sur vigne en place, un ou 2 passages de houe rotative ou de vibroculteur peut suffire. Le semis est réalisé à la volée ou avec un épandeur d'engrais, suivi idéalement d'un roulage ou d'un griffage superficiel. Un semis direct est aussi possible dans le cas d'un inter-rang enherbé ou pour semer sur les résidus de culture d'un couvert précédent (succession de couverts). Pour en savoir plus sur les matériels de semis en vigne, consultez l'article Mécanisation de l'implantation et destruction des couverts (MatéVi, 2016).

L'implantation est à réaliser pendant la période des vendanges afin de profiter de conditions clémentes (températures et pluies de fin d'été ou automne), ou bien courant octobre - début novembre. La période d'implantation est à raisonner en cohérence avec les espèces d'engrais vert choisies, qui peuvent être implantées en pure ou en mélange. Dans le cas d’un semis réalisé après les vendanges, le couvert aura une installation plus lente et sera moins sensible au gel l’hiver.

 

  • Entretien

En règle générale, aucun apport de fumure n'est à prévoir, la fertilisation du couvert ayant tendance à favoriser le développement des parties végétatives au détriment des racines. Les crucifères semées seules peuvent parfois avoir besoin d'un apport azoté si elles sont semées tardivement. 

 

  • Destruction

Les différentes manières de détruire les couverts en vigne sont traitées dans la fiche technique Détruire les engrais verts en vigne.



Période de mise en œuvre
Pendant l'interculture
Sur culture implantée

Un engrais vert peut être implanté lorsque la vigne est en place dans le but de fertiliser la parcelle ou en interculture dans le cas d'arrachage de ceps si des maladies deviennent trop importantes comme le court-noué.



Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle

La technique est mise en place sur les inter-rangs.



Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable

Les engrais verts peuvent être associés à une culture pérenne et faire l’objet d’un couvert d’interculture en grandes cultures.



Tous les types de sols : Facilement généralisable

Il faut adapter l’itinéraire technique aux conditions pédologiques locales, c’est-à-dire qu'il est nécessaire d’adapter les semences (taille des graines) au type de sol et que la surface des engrais verts est à moduler sur sols propices au stress hydrique.



Tous les contextes climatiques : Généralisation parfois délicate
Continental
Océanique
Méditerranéen

La réussite des engrais verts nécéssite d'adapter en fonction des conditions climatiques le choix des espèces, les opérations techniques, etc. La variabilité naturelle du climat méditerranéen rend la réussite des semis aléatoire.



Réglementation

Influence
POSITIVE

Concernant la réglementation liée à la directive nitrates, référez-vous à la Draaf de votre région.

Certaines exigences réglementaires sont à respecter dans le cadre des cahiers des charges AOP et IGP. Les exploitations devront se conformer aux exigences du cahier des charges du label Hautes Valeurs Environnementales en 2030.

La protection des sols est un enjeu qui doit contribuer au développement de la mise en œuvre des couverts végétaux, c'est déjà le cas réglementairement pour les grandes cultures.




2. Services rendus par la technique


Stabilité physique et structuration du sol

Fourniture de nutriments

Régulation et gestion des adventices

Gestion des ravageurs

Gestion des maladies

Gestion des auxiliaires du sol


3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation

Par rapport à un sol nu, les engrais verts peuvent permettre de diminuer l'utilisation de produits chimiques.

Une légère diminution de la fertilisation azotée peut être envisagée ce qui peut entrainer une légère baisse des pertes d'azote par volatilisation ammoniacale à l'origine des pics de pollution aux particules fines.



Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation

Les engrais verts permettent de diminuer l'utilisation de produits chimiques. Ils permettent aussi de diminuer l’utilisation d'engrais et limitent le transfert des produits phytosanitaires et le lessivage/ la lixiviation des nutriments vers les nappes d’eau souterraines en hiver par les pluies.



Effet sur la consommation de ressources fossiles : En augmentation

La technique demande tout de même plus de travail qu'un itinéraire classique. Des passages liés aux épandages d'engrais peuvent être évités mais des passages supplémentaires sont à prendre en compte pour l'implantation, même si le semis n'est pas très énergivore, et la destruction du couvert.




Critères "agronomiques"

Productivité : Variable

Les engrais verts étant cultivés lors du repos de la vigne, ils ne sont généralement peu concurrentiels, et peuvent être bénéfiques à moyen terme. Attention toutefois, l'effet inverse est possible dans les situations peu fertiles avec une destruction tardive des couverts.



Qualité de la production : Variable

Les engrais verts peuvent aider à corriger des carences azotées dans les moûts.



Fertilité du sol : En augmentation

Voir le point 2. Services rendus par la technique - Fourniture de nutriments et Structuration des sols de cette fiche.

Les engrais verts stimulent l’activité biologique du sol de manière rapide et intense pendant leur croissance et surtout après enfouissement. Les quantités d’humus formées permettent d’entretenir le taux de matière organique du sol mais sont souvent insuffisantes pour le faire remonter.



Stress hydrique : Variable

Attention en zones sèches et lors de période de forte croissance de la vigne à détruire l’engrais vert avant qu’il ne concurrence la vigne sur le plan hydrique.



Biodiversité fonctionnelle : Pas d'effet (neutre)

Voir le point 2. Services rendus par la technique - Gestion des ravageurs de cette fiche.

La présence d'un couvert joue le rôle d'habitat et de garde manger des populations d'auxiliaires de culture, mais il est détruit avant la période végétative de la vigne.




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : En augmentation

En augmentation par rapport à une conduite sans couvert.

Compter entre 8 et 130 €/ha de coût de semences (estimation ITAB). Des semences et des mélanges produits soi-même permettent cependant une réduction importante du coût. La provenance des semences est un facteur clé de la diminution des coûts : fermières pour des coûts modérés, de semenciers plus élevés. 

En Charente Maritime, un semis un inter-rang sur deux a un coût de 85€/ha.



Charges de mécanisation : En augmentation

En augmentation par rapport à une conduite sans couvert.

Par estimation grâce au logiciel Viticout®, l'IFV Sud-Ouest parvient à un coût d'environ 250 €/h pour le semis automnal, sur tous les inter-rangs, incluant la main d’œuvre, le coût de la traction, l'amortissement du semoir et les semences.



Marge : En diminution

Les engrais verts sont destinés à restituer des élements nutritifs et ne sont pas valorisés.




Critères "sociaux"


Temps de travail : En augmentation

En augmentation par rapport à une conduite sans couvert. Compter près d'1h30/ha pour la préparation du sol et 2h pour le semis (estimation ITAB).



Effet sur la santé de l'agriculteur : En augmentation

Par diminution de l’usage des produits chimiques dans leur ensemble.



Entretien du paysage : En augmentation

Les engrais verts contribuent à améliorer les paysages et permet de communiquer positivement.





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Gontier L.
IFV Sud-Ouest, Site Internet
Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime
Multimédia, 2018
CC Val de Drôme
Multimédia, 2018
Aissaoui S.
IFV, Multimédia, 2015
Maille E.
AgrobioPerigord, Brochure technique, 2017
Auxiliaire Bio n°3
IFV Sud-Ouest, Multimédia, 2013
MatéVi
Gaviglio C., Brochure technique, 2016
Gastaldi G., Dubois P., Rubin N.
Association Technique Viticole de Maine et Loire (ATV49), Brochure technique, 2012
Boechat Cazenave L.
Vinopôle, Brochure technique, 2017
Gontier L.
Article de revue avec comité, 2013

Conference: 18th International Symposium GiESCO 

Caillaud L.
Brochure technique, 2018
Schwaerzler F., Henner M., Grunenwald M., Crépin B., Lauer M.N., Bossan H.
Chambre d’Agriculture d’Alsace, Brochure technique
IFV Sud-Ouest, Multimédia, 2013

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte physique
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

20/04/2021
Laetitia CAILLAUD - CA17 - Saintes (17100)
conseiller-chambre-agriculture - laetitia.caillaud@charente-maritime.chambagri.fr

26/03/2021
Marie Hedan - ACTA - Paris (75012)
charge-mission - marie.hedan@acta.asso.fr

05/06/2019
20/03/2019
GAVIGLIO Christophe - IFV - Brames Aigues (81310)
ingenieur - christophe.gaviglio@vignevin.com

19/03/2019
Xavier DELPUECH - Institut Français de la Vigne et du Vin - Montpellier (34000)
conseiller-institut-technique - xavier.delpuech@vignevin.com

10/07/2018
Le Bars Jordan - ACTA
charge-mission - jordan.le-bars@acta.asso.fr