TECHNIQUE

Ajuster le niveau de fertilisation des cultures en cours de campagne à partir de mesures, pesées ou observations


1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Date de dernière modification: 09/11/2011

Contributeurs initiaux :

François Dumoulin CA 60 francois.dumoulin(at)agri60.fr Fresnoy le Luat (60)
Vianney Estorgues CA 29 vianney.estorgues(at)finistere.chambagri.fr St Pol de Leon (29)
Arnaud Butier INRA arnaud.butier(at)grignon.inra.fr Grignon (78)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

 

Ajuster la dose prévisionnelle en cours de campagne pour tenir compte (1) des fournitures d'azote par le sol, (2) du contexte climatique de l'année et (3) de l'état de la culture.


Exemple de mise en oeuvre :

Sur blé tendre, l'ajustement de la dose en cours de campagne consiste à conserver une réserve de l'ordre de 40-50 unités sur la dose totale prévisionnelle de façon à pouvoir moduler le dernier apport. Des observations (densité en sortie d'hiver...) permettent de réévaluer l'objectif de rendement. La mesure d'un reliquat sortie hiver permet de mieux évaluer le stock d'azote déjà présent dans le sol à l'ouverture du bilan, que la fertilisation devra compléter. Enfin, des outils d'aide à la décision (Jubil, N-tester, N-sensor, Farmstar, GPN…) permettent d'évaluer après réalisation des deux premiers apports l'opportunité de réaliser un 3ème apport et d'en moduler la dose en fonction de l'état de nutrition azotée de la culture.

Sur colza, la réalisation de pesées en entrée et en sortie d'hiver permet de moduler la dose prévisionnelle pour tenir compte de l'état du peuplement et de la quantité d'azote absorbée à l'automne.

En légumes, des outils sont disponibles comme les grilles Zenith (laitue, ail…) qui interprétent le niveau d'azote disponible du sol en fonction du stade de la culture. Le test teneur en nitrate des jus de pétioles (PILazo) est en cours de validation et/ou diffusion pour certaines cultures (Chou-fleur hiver, carotte, poireau, poivron, fraise, pomme de terre primeur...). le Nitracheck (mesure rapide de la teneur en nitrate des sols) est utilisé régulièrement par les conseillers et agriculteurs avant les ré-apports d"azote (toutes cultures légumières).



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Pas généralisable

Applicable seulement aux cultures pour lesquelles des outils / méthodes sont disponibles.



Tous les types de sols : Facilement généralisable

Le type de sol influe sur le raisonnement de la fertilisation azotée.



Tous les contextes climatiques : Généralisation parfois délicate

Le contexte climatique peut parfois ne pas permettre d'ajuster la fertilisation en cours de campagne.



Réglementation

Influence
POSITIVE

Dans certains départements, la directive nitrate impose des limitations de dose et le fractionnement de la fertilisation.

Directive Nitrates


2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission GES : DIMINUTION

Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
N.P. : DIMINUTION

Effet sur la consommation de ressources fossiles : Variable
consommation d'énergie fossile : VARIABLE

Autre : Pas d'effet (neutre)

Eau : La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne permet de limiter le transfert d'azote vers l'eau les années où le contexte climatique permet des fournitures d'azote par le sol élevées ou implique de revoir l'objectif de rendement à la baisse.

Air : La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne permet de limiter les émissions d'ammoniac ou de protoxyde d'azote liées aux apports inefficaces. Elle permet également de de limiter les dégagements de gaz à effet de serre liés à la fabrication d'engrais minéraux dans le cas où elle conduit à apporter une dose inférieure à la dose prévisionnelle, ou à l'augmenter dans le cas où elle conduit à majorer la dose prévisionnelle.

Energie fossile : La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne  permet de limiter la consommation d'énergie liée à la fabrication d'engrais minéraux dans le cas où elle conduit à apporter une dose inférieure à la dose prévisionnelle, ou à l'augmenter dans le cas où elle conduit à majorer la dose prévisionnelle.




Critères "agronomiques"

Productivité : Variable

L'ajustement de la fertilisation azotée en cours de campagne peut avoir un impact positif sur le rendement, si il conduit à augmenter la dose. Par ailleurs, il peut permettre d'éviter les impacts négatifs sur la qualité liés à une fertilisation excédentaire.



Fertilité du sol : Pas d'effet (neutre)


Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Biodiversité fonctionnelle : Pas d'effet (neutre)


Autres critères agronomiques : En diminution

Risque verse : Diminution

L'ajustement de la dose d'azote en cours de campagne permet d'éviter une fertilisation azotée excessive, donc de réduire le risque verse sur céréales à paille, colza…

Risque maladies foliaires : Diminution

L'ajustement de la dose d'azote en cours de campagne permet d'éviter une fertilisation azotée excessive, donc de réduire le risque maladies du feuillage sur les cultures concernées.




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Variable

La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne  conduit à réduire les charges de fertilisation dans le cas où elle conduit à apporter une dose inférieure à la dose prévisionnelle, ou à les augmenter dans le cas où elle conduit à majorer la dose prévisionnelle. La mise en oeuvre de certaines méthodes peut avoir un coût (N-Tester, Farmstar, Nitracheck...).



Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)


Marge : En augmentation

La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne conduit à optimiser les charges de fertilisation en fonction du rendement permis par le contexte climatique, donc à maximiser la marge de la culture.



Autres critères économiques : Pas d'effet (neutre)
Consommation de carburant : pas d'effet (neutre)


Critères "sociaux"


Temps de travail : Pas d'effet (neutre)


Temps d'observation : En augmentation

La réalisation de mesures / observations / pesées en cours de campagne implique une charge de travail variable en fonction de la méthode suivie. De plus, l'utilisation de méthode / outils d'ajustement de la fertilisation en cours de campagne implique un temps d'apprentissage / formation.





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Fertilisation azotée - Optimiser l'efficacité des apports en culture
Cohan J.P. (Arvalis)
Perspectives agricoles n°352, p24-27, Article de presse, 2009
Fractionner et ajuster
UNIFA
Site Internet
PILazo - gestion pratique de l'azote: cultures légumières et fraisier
Raynal-Lacroix C. et al. (CTIFL)
Brochure technique, 2005
Reliquats azotés sortie hiver
CRA Bretagne, INRA
Brochure technique, 2009
Réglette azote colza
Cetiom
Site Internet

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs :
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

12/07/2018
31/08/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr