TECHNIQUE

Associer ou alterner les familles chimiques pour éviter l'apparition de résistances

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Date de dernière modification: 25/02/2012

Contributeurs initiaux :

Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Epoisses (21)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

 

Eviter d'utiliser de façon répétée une même matière active (ou des matières actives appartenant à la même famille chimique) sur une même parcelle pour ne pas sélectionner les populations de bioagresseurs résistantes, et provoquer des dérives d'efficacité pouvant toucher les fongicides, insecticides et herbicides.

L'association de plusieurs spécialités commerciales avec des modes d'action différents permet aussi d'éviter cette sélection.



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée

L'alternance des familles chimiques peut être mise en place sur une même culture, mais aussi dans la rotation (ne pas utiliser les mêmes fongicides sur blé et sur orge par exemple), diversifier les modes d'action des herbicides dans les différentes cultures.



Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION
émission GES : NEUTRE


Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)

Transfert polluant vers eaux (N, P, phyto ...) : Diminution

L'alternance ou l'association de familles chimiques contribue à éviter les dérives d'efficacité conduisant à une augmentation des doses d'herbicides, fongicides et insecticides appliquées par hectare. Le risque de transfert est réduit par la réduction d'usage.

Transfert polluant vers air (N, P, phyto ...) : Diminution

L'alternance ou l'association de familles chimiques contribue à éviter les dérives d'efficacité conduisant à une augmentation des doses d'herbicides, fongicides et insecticides appliquées par hectare. Le risque de transfert est réduit par la réduction d'usage.

Consommation d'énergie fossile : pas d'effet (neutre)

Dégagement de GES : pas d'effet (neutre)




Critères "agronomiques"

Productivité : Pas d'effet (neutre)

L'alternance ou l'association de familles chimiques contribue à préserver l'efficacité des herbicides, fongicides et insecticides disponibles.



Fertilité du sol : En augmentation


Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Biodiversité fonctionnelle : Pas d'effet (neutre)


Autres critères agronomiques : En diminution

Risque de développement de résistances : Diminution




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Variable

Selon les coûts des différents produits utilisés, les charges en phytosanitaires peuvent augmenter ou baisser par rapport à un usage systématique du même produit. L'utilisation systématique du même produit favorise l'apparition de résistances qui peuvent engendrer une hausse des dépenses phytosanitaires (produits plus chers et en plus grandes quantités).



Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)


Marge : Variable

Mais plutôt en augmentation via la limitation du risque de développement de résistances.




Critères "sociaux"


Temps de travail : Pas d'effet (neutre)


Temps d'observation : Pas d'effet (neutre)




4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
adventices adventices Tous bioagresseurs cibles de traitements. L'efficacité de cette technique dépend de celle des produits utilisés et des conditions d'application.
agent pathogène (bioagresseur) agent pathogène (bioagresseur) Tous bioagresseurs cibles de traitements. L'efficacité de cette technique dépend de celle des produits utilisés et des conditions d'application.
ravageur, prédateur ou parasite ravageur, prédateur ou parasite Tous bioagresseurs cibles de traitements. L'efficacité de cette technique dépend de celle des produits utilisés et des conditions d'application.

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Herbicides : modes d'action et devenir
Gasquez J.
Les mots de l'Agronomie, Site Internet, 2015
Maladies des céréales à paille - Instituts et pouvoirs publics préconisent de diversifier les moyens de lutte
Maumené C. (Arvalis)
Perspectives agricoles n°386, p55-57, Article de presse, 2012
Produits phytosanitaires : Gérer les résistances
Geist P., Rohrbacher P., Fritsch L., Lemercier G., Michaël R. (CA 67)
Brochure technique, 2005
Résistance à des herbicides
Gasquez J.
Les mots de l'Agronomie, Site Internet, 2015

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte chimique
Mode d'action : Rattrapage
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Efficience
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

12/07/2018
08/11/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr

25/10/2017
Julien Halska - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire - Mâcon (71000)
conseiller-chambre-agriculture - jhalska@sl.chambagri.fr