TECHNIQUE

Choix du matériel végétal en verger

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

est appliqué à
Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Photo d'en-tête : Variété d'abricot Bergarouge ® résistante au virus de la Sharka - © CEP Innovation

Informations initialement issues du Guide pour la conception de systèmes de production fruitière économes en produits phytopharmaceutiques (2014) / Fiche technique n°6. Pour en savoir plus voir lien

 

Le principe :

 

Le contrôle génétique consiste à utiliser un matériel végétal (variétés et/ou porte-greffes) sélectionné pour sa résistance (caractéristiques qui interdisent ou limitent le développement d’un bio-agresseur) totale ou partielle à certains bio-agresseurs ou pour ses caractéristiques physiologiques permettant de contrôler les bio-agresseurs ou de diminuer les symptômes.

 

Il existe chez les espèces fruitières des différences de sensibilité du matériel génétique (variétés et porte-greffes) vis-à-vis des bio-agresseurs. Pour chaque espèce fruitière, ces différences de sensibilité sont plus ou moins valorisées au sein de la gamme variétale actuellement commercialisée. Se reporter aux documents cités en référence pour connaître les différences de comportement des variétés vis-à-vis des bio-agresseurs, car ces informations permettent d’adapter le niveau de protection phytosanitaire (ex. diminution des interventions sur les variétés peu sensibles).

 

La pression des bio-agresseurs est également liée à des facteurs pédoclimatiques, environnementaux et à l’historique des parcelles. Ceci induit une variabilité régionale dans l’expression des sensibilités du matériel génétique. De manière générale, l’expression des ravageurs va être plus importante dans les régions chaudes et sèches et l’expression des maladies va être plus importante dans les régions humides. Les critères de choix des variétés et porte-greffes vont donc être différents selon les régions.

Précision sur la technique :

Matériel végétal à résistance « totale »

L’utilisation de matériel végétal résistant, reposant souvent sur une résistance monogénique, c’est-à-dire sur un seul gène majeur, doit être associée à d’autres moyens de lutte alternatifs (ou chimiques) pour diminuer le risque de contournement par les bio-agresseurs (apparition de souches de pathogène virulentes), d’autant plus que les variétés résistantes peuvent s’avérer très sensibles une fois le gène de résistance contourné (ex. Ariane® ou Goldrush® ayant le gène Vf de résistance à la tavelure du pommier). D’autres variétés résistantes peuvent toutefois se montrer peu sensibles une fois le gène contourné (ex. Pitchounette ® ayant le gène Vf à la tavelure du pommier), car le gène de résistance majeur est sans doute associé à d’autres gènes de résistance ou à une capacité de la plante à supporter les dégâts infligés (tolérance).

 

Différence de sensibilité du matériel végétal (résistance partielle)

Les résistances polygéniques, c'est-à-dire reposant sur plusieurs gènes, confèrent, selon les variétés, une résistance partielle plus ou moins élevée vis-à-vis des bio-agresseurs. Cette résistance est en général stable (plusieurs gènes doivent être contournés pour perdre le caractère de résistance), ce qui lui confère un caractère durable. Du fait du caractère partiel de la résistance polygénique, l’utilisation du matériel végétal doit souvent  être associée à d’autres moyens de lutte (alternatifs ou chimiques) ou à des pratiques culturales adaptées.



Période de mise en œuvre

Echelle spatiale de mise en œuvre

Application de la technique à...


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"


Critères "agronomiques"


Critères "économiques"


Critères "sociaux"



4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

L'Abricot
Lichou J., Jay M.
Ctifl, Ouvrage, 2012
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 568 p.
La Mirabelle
Gigleux C.
Ctifl, Ouvrage, 1996
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 212 p.
La cloque : pêche et nectarine : Sensibilité variétale aux maladies et ravageurs : « Anciennes et nouvelles variétés » - Fiche n° 9
Gomez et al.
L’Arboriculture fruitière, 672., Brochure technique, 2012
La rouille : abricot : « Variétés classiques » - Fiche n° 4
Broquaire et al.
L’Arboriculture fruitière, 662., Brochure technique, 2011
La tavelure : abricot : « Variétés classiques » - Fiche n° 5
Brun et al.
L’Arboriculture fruitière, 663., Brochure technique, 2012
La tavelure : pomme : Anciennes et nouvelles variétés en AB - Fiche n° 6
Gomez et al.
L’Arboriculture fruitière, 664., Brochure technique, 2012
La tavelure : pomme : Sensibilité variétale aux maladies et ravageurs : Variétés « peu sensibles » - Fiche n° 10
Brun et al.
L’Arboriculture fruitière, 673., Brochure technique, 2012
Le Cassis
Trillot M., Bore J.-M., Dupin J.-P., Massardier P.
Ctifl, Ouvrage, 2001
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 170 p.
Le Cerisier : la cerise de table
Edin M., Lichou J.
Ctifl, Ouvrage, 1990
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 361 p.
Le Framboisier
Edin M., Gaillard P., Massardier P.
Ctifl, Ouvrage, 1999
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 208 p.
Le Kiwi
Hennion B., Floc’Hlay F., Hutin C., Mazollier J., Vaysse P., Baudry A., Fournier J.-M
Ctifl, Ouvrage, 2003
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 250 p.
L’Olivier
Argenson C., Regis S., Vaysse P.
Ctifl,, Ouvrage, 1999
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 204 p.
L’oïdium : pomme : Sensibilité variétale aux maladies et ravageurs : Variétés « peu sensibles » - Fiche n° 11
Combe F., Laget E., Brun L.
L’Arboriculture fruitière, 671., Brochure technique, 2013
Monilioses sur fleur : abricot : « Variétés classiques » - Fiche n° 3
Parveaud et al.
L’Arboriculture fruitière, 661., Brochure technique, 2011
Myrtilles, groseilles et fruits des bois
Tillard S.
Ctifl, Ouvrage, 1999
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 128 p.
Oïdium : pomme : « Anciennes et nouvelles variétés en AB » - Fiche n° 8
Gomez et al.
L’Arboriculture fruitière, 666., Brochure technique, 2012
Puceron cendré : pomme : Sensibilité variétale aux maladies et ravageurs : Anciennes et nouvelles variétés en AB. - Fiche n° 7
Gomez et al.
L’Arboriculture fruitière, 665., Brochure technique, 2012
Châtaignes et marrons
Breisch H.
Ctifl, Ouvrage, 1995
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 237 p.
Le Noisetier
Germain E., Sarraquigne J.-P., Breisch H., Hutin C., Leglise P., De Taffin H.
Ctifl, Ouvrage, 2004
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 298 p.
Le Noyer
Germain E., Prunet J.-P., Garcin A.
Ctifl, Ouvrage, 1999
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 280 p.
Le Poirier
Masseron A., Trillot M.
Ctifl, Ouvrage, 1991
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 224 p.
Le Pommier
Trillot M., Masseron A., Mathieu V., Bergougnoux F., Hutin C., Lespinasse Y.
Ctifl, Ouvrage, 2002
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 290 p.
Le Pêcher
Hilaire C., Giauque P., Mathieu V., Soing P., Osaer A., Scandella D., Lichou J., Maillard F., Hutin C.
Ctifl, Ouvrage, 2003
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 282 p.
Le Raisin de table
Vidaud J., Charmond S., Wagner R.
Ctifl, Ouvrage, 1993
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 264 p.
Le chancre bactérien : abricot : « Nouvelles variétés » - Fiche n° 2
Delaunay et al.
L’Arboriculture fruitière, 660., Brochure technique, 2011
Le chancre bactérien : abricot : « Variétés classiques » - Fiche n° 1
Brun et al.
L’Arboriculture fruitière, 659., Brochure technique, 2011
L’Amandier
Grasselly C., Duval H.
Ctifl, Ouvrage, 1997
éditions Ctifl, Paris, coll. Monographie, 167 p.

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Contrôle génétique
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

07/02/2018
Paola SALAZAR - INRA - Rennes (35000)
ingenieur - paola.salazar@inra.fr