TECHNIQUE

Limiter les traitement aux foyers d'infestation

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Date de dernière modification:09/02/2012

Contributeurs initiaux :

Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Dijon (21)
Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

 

Certains bioagresseurs se propagent à partir de foyers. Ils peuvent donc être gérés par des traitements limités à ces zones ou par de la lutte physique. A noter que le désherbage localisé sur le rang fait l'objet d'une fiche spécifique (il ne s'agit d'ailleurs pas de foyers). Très peu de références ont été trouvées en grandes cultures, cette technique semble plus développée en arboriculture, viticulture et horticulture sur pucerons, acariens et autres insectes.



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Pas généralisable

Seuls les cultures sur lesquelles des bioagresseurs se développent à partir de foyers sont concernées.

Chardon : toutes les cultures.

Cuscute : betterave.

Charançon des siliques et puceron cendré (des crucifères) : colza d'hiver et de printemps. 



Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION
émission GES : DIMINUTION


Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION

Effet sur la consommation de ressources fossiles : En diminution
consommation d'énergie fossile : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)

Transfert polluant vers eaux (N, P, phyto ...) : Diminution

Réduction de la surface traitée, donc des quantités de produits utilisées et du risque de pollution.

Transfert polluant vers air (N, P, phyto ...) : Diminution

Réduction de la surface traitée, donc des quantités de produits utilisées et du risque de pollution.

Consommation d'énergie fossile : Diminution

Moins de distance parcourue.

Dégagement de GES : Diminution

Moins de distance parcourue et donc moins de dégagement de CO2. Pas d'effet sur le N2O.

Biodiversité : Augmentation

Réduction de la pression exercée sur les organismes vivants par les pesticides sur les zones non traitées.




Critères "agronomiques"

Productivité : Pas d'effet (neutre)


Fertilité du sol : Pas d'effet (neutre)

Moindre pression sur les organismes utiles du sol ?



Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Biodiversité fonctionnelle : En augmentation

Réduction de la pression exercée sur les organismes vivants par les pesticides sur les zones non traitées, et notamment sur les organismes utiles à l'agriculture.




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : En diminution

Réduction des quantités de produits nécessaires.



Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)

Pas d'effet dans la mesure où le matériel reste nécessaire. Moins de distance parcourue.



Marge : En augmentation

Via la réduction des quantités de produits utilisées.




Critères "sociaux"


Temps de travail : Pas de connaissance sur impact
Moins de temps passé à traiter, sauf éventuellement en manuel.

Temps d'observation : En augmentation

Observation fine nécessaire à la détection des foyers.





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
charançon des siliques FORTE ravageur, prédateur ou parasite Le traitement peut être ciblé en bordure.
chardon marie MOYENNE adventices
cuscute FORTE adventices Traitement des foyers avec herbicide total.
pucerons des crucifères FORTE ravageur, prédateur ou parasite Le traitement peut être localisé en bordure.

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Avert 21. Colza d'hiver
Chambre d'Agriculture de Côte d'Or
Avert n°18, 26 avril 2011, p1, Brochure technique, 2011
Colza (G1 à G2 en majorité)
Service technique Damier Vert, Dijon céréales
Damier Vert n°296 du 22 avril 2011, Brochure technique, 2011
Produire des agrumes en agriculture biologique
Bénaouf G. (CIVAM Bio Corse)
Techn'ITAB Arboriculture, ITAB, CIVAM Bio Corse, Octobre 2005, Brochure technique, 2005

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte chimique
Mode d'action : Rattrapage
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Efficience
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

12/07/2018
08/11/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr

25/10/2017
Julien Halska - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire - Mâcon (71000)
conseiller-chambre-agriculture - jhalska@sl.chambagri.fr