TECHNIQUE

Proscrire la pulvérisation et l'épandage en bordure des éléments hydrographiques

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

(image en en-tête :Chenal enherbé à Velm ; auteur :Evrardo ; licence :(CC BY-SA 4.0))

Date de dernière modification: 12/02/2012

Contributeurs initiaux :

Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Dijon (21)

Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @

 

La pulvérisation est interdite à moins d'une distance variant de 0 à plus de 100m des cours et points d'eau, sur un espace appelé zone non traitée (ZNT). La distance à respecter est définie pour chaque produit et on la trouve sur l'étiquette sur https://ephy.anses.fr/ ou dans l'index ACTA. En l'absence d'indication, la ZNT est de 5 m. Concernant les engrais minéraux et organiques, les distances sont fonction de la nature du produit, du régime réglementaire de l'exploitation et de la localisation de la parcelle (zone vulnérable, etc.). Les textes réglementaires définissent aussi des périodes d'interdiction des épandages. Pour les engrais et les pesticides, les distances peuvent être réduites sous certaines conditions (présence de haies, buses anti-dérive, etc.).


Exemple de mise en oeuvre : Pour un traitement insecticide contre les tordeuses sur pois protéagineux à l'aide de Fury (substance active : thiaclopride), la zone non traitée est de 20 mètres.

Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation

Influence
POSITIVE

Textes de loi rendant obligatoire le respect des zones non traitées et des distance minimales d'épandage et définissant les modalités d'application.

Arrêté du 12 septembre 2006 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits visés à l'article L.253-1 du code rural ; Article R211-48 du code de l’environnement ; Directive nitrate ; Directive oiseaux (natura 2000) ; Arrêtés préfectoraux concernant les programmes d'action sur les zones vulnérables aux nitrates.


2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION
émission GES : NEUTRE


Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
N.P. : DIMINUTION
pesticides : DIMINUTION


Autre : Pas d'effet (neutre)

Transfert polluant vers eaux (N, P, phyto ...) : Diminution

Transfert polluant vers air (N, P, phyto ...) : pas d'effet (neutre)

Très légère réduction puisqu'une partie de la surface n'est pas traitée ou fertilisée.

Consommation d'énergie fossile : pas d'effet (neutre)

Très légère économie par réduction de la surface à traiter ou à fertiliser.

Dégagement de GES : pas d'effet (neutre)

Biodiversité : Augmentation

La zone non traitée peut servir de refuge à certaines espèces animales ou végétales. Les espèces adventices peu concurrentielles et d'intérêt patrimonial peuvent être favorisées dans un milieu moins riche en éléments nutritifs.




Critères "agronomiques"

Productivité : Pas d'effet (neutre)

Les surfaces non traitées et non fertilisées sont généralement faibles au regard des surfaces des parcelles.



Fertilité du sol : Pas d'effet (neutre)


Stress hydrique : Pas d'effet (neutre)


Biodiversité fonctionnelle : En augmentation

La zone non traitée peut servir de refuge à certaines espèces animales ou végétales utiles à la production agricole (auxiliaires, faune du sol, etc.).




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Pas d'effet (neutre)

Très légère économie de phytosanitaires et/ou d'engrais.



Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)

Très légère économie par réduction de la surface à traiter ou à fertiliser.



Marge : Pas d'effet (neutre)



Critères "sociaux"


Temps de travail : Pas d'effet (neutre)

Très légère économie par réduction de la surface à traiter ou à fertiliser.



Temps d'observation : Pas d'effet (neutre)




4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
adventices adventices Tous les bioagresseurs cibles de traitements. non caractérisée Efficacité fonction de l'efficacité du produit choisi sur le bioagresseur concerné et les conditions d'application.
agent pathogène (bioagresseur) agent pathogène (bioagresseur) Tous les bioagresseurs cibles de traitements. non caractérisée Efficacité fonction de l'efficacité du produit choisi sur le bioagresseur concerné et les conditions d'application.
ravageur, prédateur ou parasite ravageur, prédateur ou parasite Tous les bioagresseurs cibles de traitements. non caractérisée Efficacité fonction de l'efficacité du produit choisi sur le bioagresseur concerné et les conditions d'application.

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Les épandages
Chambre d'Agriculture de l'Yonne
Site Internet, 2017

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte chimique
Mode d'action : Rattrapage
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Efficience
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

12/07/2018
08/11/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr

25/10/2017
Julien Halska - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire - Mâcon (71000)
conseiller-chambre-agriculture - jhalska@sl.chambagri.fr