TECHNIQUE

Réaliser un travail du sol plus grossier

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Légende : Combinaison d'outils cultivateur et herse rotative

Crédits photo : Amazone GmbH & Co. KG (CC BY-SA 3.0)

 
       
       
       
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

 

Affiner le moins possible le lit de semence en privilégiant les outils à dents vibrantes (vibroculteur…), qui favorisent la présence de mottes en surface, ou en utilisant les outils animés (herse rotative...) à vitesse de rotation faible et vitesse d'avancement élevé.



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Généralisation parfois délicate

Pour certaines cultures (betterave, colza, luzerne…) il est nécessaire d'affiner le lit de semence pour obtenir un contact terre / graine favorable à la levée. Dans ce cas, il est possible de limiter l'affinement du lit de semence à la ligne de semis par l'utilisation de croskillettes localisées.



Tous les types de sols : Facilement généralisable

Conserver un état motteux en surface se justifie particulièrement dans le cas de sols sensibles à l'érosion (sols limoneux…).



Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable

Conserver un état motteux en surface se justifie particulièrement quand la probabilité de rencontrer des épisodes pluvieux importants dans les semaines suivants le semis est importante, tant que la culture ne recouvre pas le sol.



Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : NEUTRE
émission GES : DIMINUTION


Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION
turbidite : DIMINUTION


Effet sur la consommation de ressources fossiles : En diminution
consommation d'énergie fossile : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)

Le maintien d'un état motteux en surface permet de limiter les transferts de phosphore, résidus phytosanitaires et particules de terre vers l'eau.

Une préparation moins affinée du lit de semence conduit à une légère diminution de la consommation de carburant (attelage nécessitant moins de puissance moteur du tracteur), donc des émissions de gaz à effet de serre qui y sont liées.




Critères "agronomiques"

Productivité : Variable

Pour certaines cultures, un lit de semence insuffisamment affiné peut entrainer des pertes à la levée, mais la formation d'une croûte de battance également.



Stress hydrique : En diminution

Le maintien d'un état motteux en surface favorise l'infiltration et peut donc contribuer à améliorer la disponibilité en eau dans des régions déficitaires en pluviométrie.




Critères "économiques"


Charges de mécanisation : En diminution

Une préparation moins affinée du lit de semence conduit à une légère diminution de la consommation de carburant (attelage nécessitant moins de puissance moteur du tracteur).




Critères "sociaux"


Temps de travail : En diminution

Une préparation moins affinée du lit de semence peut conduire à augmenter les débits de chantier.





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
limace MOYENNE ravageur, prédateur ou parasite

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Érosion des sols
Ouvry J.F. (AREAS)
L'agriculteur moderne, n°414, AREAS, Article de presse, 2002
Fiche 1 : Maïs
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008
Fiche 2 : Pois
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008
Fiche 3 : Céréales d'hiver
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008
Fiche 4 : Colza
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008
Fiche 5 : Betteraves
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008
Fiche 6 : Lin
Coufourier N., Lecomte V., Le Goff A. (CA 76), Pivain Y. (CA 27), Ouvry J.F., Lheriteau M. (AREAS)
AREAS, Brochure technique, 2008

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs :
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

27/09/2017
Matthieu HIRSCHY - INRA - Thiverval Grignon (78850)
ingenieur - matthieu.hirschy@inra.fr

25/08/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr