TECHNIQUE

Semer / repiquer à forte densité


1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Crédits photos : CC0 1.0

 

Il s'agit d'augmenter la densité de semis des cultures de 10 à 15 % pour assurer le développement d'un peuplement dense afin de limiter la place disponible pour le développement d'adventices. La combinaison avec des techniques complémentaires est fortement recommandée (écartement des rangs, pouvoir concurrentiel de la ou des variétés, etc.).



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Généralisation parfois délicate

Sous climat doux, le risque maladies est plus important avec les semis denses. Il faut alors préférentiellement opter pour des variétés tolérantes / résistantes aux maladies, et semer éventuellement une association de plusieurs variétés (blé tendre en particulier).

Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION

Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION

Effet sur la consommation de ressources fossiles : En diminution
consommation d'énergie fossile : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)
Cette technique contribue à la réduction de l'utilisation d'herbicides. Attention cependant à ne pas trop favoriser les maladies et donc à ne pas augmenter l'utilisation de fongicides. Le recours à des traitements de semences peut dégrader ce critère, du fait de l'utilisation d'une plus grande quantité de semences.


Critères "agronomiques"

Productivité : Variable

Une augmentation de la densité de semis, en tant que composante du rendement, peut conduire à une augmentation du rendement. Cependant augmenter la densité n'améliore pas systèmatiquement le rendement, car il dépend des cultures implantées et peut conduire par exemple conduire à de la verse physiologique ou à l'apparition de maladies folaires.

Aussi, la densité de semis se raisonne en fonction de la date de semis, du type de sol et des conditions de semis.



Stress hydrique : En augmentation


Autres critères agronomiques : Variable

Risque de maladies : visage rouge taille 10

Le risque de maladies est plus élevé pour des semis denses, en particulier dans les régions à hiver doux (Picardie, régions de l'Ouest).

 

Risque lié à certains ravageurs : visage vert taille 10

Les dégâts liés à des ravageurs causant des pertes de pieds pourront être limités (mouche grise, mouche des semis, taupins, etc.).

 

Sensibilité à la verse : visage rouge taille 10

En particulier en cas de variété sensible et de forte disponibilité en azote. Les associations de variétés peuvent limiter ce risque.




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : En augmentation

Augmentation du coût des semences et éventuellement de fongicides, mais réduction du recours aux herbicides.



Marge : Variable

Elle dépend de l'équilibre entre l'augmentation les charges en semences (éventuellement fongicides) et les économies en herbicides.




Critères "sociaux"


Temps de travail : Pas d'effet (neutre)




4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
rouille brune agent pathogène (bioagresseur) Le développement de la maladie peut être plus précoce en densité élevée.
rouille jaune agent pathogène (bioagresseur) Le développement de la maladie peut être plus précoce en densité élevée.
septoriose des feuilles agent pathogène (bioagresseur) Masse végétative et humidité au sein du couvert plus importantes.

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
Adventices annuelles MOYENNE adventices Technique moyennement efficace si utilisée seule (concerne également quelques pluriannuelles occasionnelles)
vivaces FAIBLE adventices Technique faiblement efficace si utilisée seule

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Semis de blé tendre : Revoir dates et densités pour éviter la sécheresse
Gate P. ; Gouache D. ; Garcia C. (Arvalis)
Perspectives Agricoles n° 337, septembre 2007, pp 48-51, Article de presse, 2007
Solutions agronomiques limitant le recours aux herbicides
Gran Aymerich L.
Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, Rapport professionnel, 2006
Lien vers le rapport. La fiche n°9 a largement inspiré cette fiche technique.
L'étouffement des adventices
Pierre Mischler (Agro-Transfert)
Agro-Transfert ressources et Territoires, Article de presse, 2011

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Contrôle cultural
Mode d'action : Atténuation
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Reconception
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

08/11/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr

25/10/2017
Julien Halska - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire - Mâcon (71000)
conseiller-chambre-agriculture - jhalska@sl.chambagri.fr

13/10/2017
Matthieu HIRSCHY - INRA - Thiverval Grignon (78850)
ingenieur - matthieu.hirschy@inra.fr

11/09/2017
Jérôme Pernel - Agro-Transfert Ressources et Territoiress - Estrées-Mons (80200)
charge-mission - j.pernel@agro-transfert-rt.org