TECHNIQUE

Système à explosion contre les campagnols

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

est appliqué à
défavorise
Bioagresseur
Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Photo d'en-tête : Système à explosion permettant de détruire les galeries de campagnols - © Cehm

 

Informations issues initialement du Guide pour la conception de systèmes de production fruitière économes en produits phytopharmaceutiques (2014) / Fiche technique n°21 – Pour en savoir plus Voir lien

 

Principe

Moyen de lutte physique consistant à injecter dans le sol un mélange d’oxygène et de propane pour déclencher une onde de choc qui va à la fois provoquer la mort des rongeurs et l’écroulement des galeries. Cette méthode peut être utilisée pour le traitement rapide de grandes surfaces.


Exemple de mise en oeuvre :

Exemple d’application :

Tout d’abord, il est important de repérer les traces d’activité (terriers, trous, grattage, tumulus) pour localiser des galeries. Ensuite, il est conseillé de traiter en premier la périphérie d’un foyer pour finir par le centre (mais intervenir sur l’ensemble de la longueur de la galerie).

L’appareil (Lance à gaz) permet de détruire les terriers en écroulant le système de galerie. Le mélange des gaz est composé de propane (2%) et d’oxygène comprimé (98%). Ce mélange propane et oxygène, à pression constante mesurée, pénètre dans le système de galeries. Une fois la combustion lancée par une étincelle, il en résulte une onde de choc qui évolue tout le long du système de galerie. Cette force déclenchée par onde de choc suffirait à écrouler le système de galeries et à tuer la population de campagnols présente.

 

* Les niveaux d’efficacité mesurés dans les essais menés en prairies et vergers sont de 50 % en moyenne et vont dépendre pour une large mesure de la quantité de mélange gazeux injecté dans les galeries et du quadrillage du terrain.

Précision sur la technique :

Cette technique représente un levier complémentaire pour lutter contre les campagnols (efficacité limitée permettant seulement de maintenir le niveau de population).

De ce fait, il est conseillé d’associer cette méthode à d’autres techniques alternatives comme le piégeage mécanique, le grillage d’exclusion ou de protection, l’aménagement d’infrastructures agro-écologiques pour favoriser la prédation, le travail du sol pour détruire les galeries, le choix d’un porte-greffe plus tolérant aux attaques et les mesures prophylactiques sur le verger.

 

Attention à toutes les zones de friches et certaines cultures (ex. légumineuses) car elles peuvent favoriser le développement du campagnol.

 

Ce système à explosion peut pallier la non-prédation sous filets paragrêles et filets alt’carpo.

 

Il ne faut pas traiter la galerie qui mène au tumulus, c’est une zone d’évacuation de terre et elle est souvent bouchée si le tumulus n’est pas frais.

 

Se munir de protections auditives, casque, lunettes.

 

Attention au respect des règles de sécurité liées à l’utilisation d’un procédé explosif.



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle
Exploitation

Importance de s’inscrire dans la démarche d’une lutte collective* et en combinaison avec d’autres moyens de lutte pour limiter la pression autour de la parcelle. Cependant, cette technique offre la possibilité de réaliser une lutte isolée ou individuelle (si pas de groupement de défense).

* La lutte collective est organisée sous l’égide d’un organisme à vocation sanitaire (OVS) pour le domaine végétal : Fredon (Fédération régionale des groupements de défense contre les organismes nuisibles)

 



Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
Facilement généralisable en arboriculture

Tous les types de sols : Facilement généralisable

Facilement généralisable

Toutefois, au moment de l'intervention des conditions de sol humide et non travaillé sont importantes pour une meilleure efficacité.




Réglementation

Au vu du règlement UE 1107/2009, Le Rodenator® du fait de son mode d’action (onde de choc physique générée par l’appareil), n’est pas dans le champ réglementaire de l’AMM.




2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION

Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)

 

Commentaires

Autres effets induits sur l'environnement :

- Nuisances sonores pour la faune et les riverains

- Nuisances pour les prédateurs souterrains

- Risque d’incendie l’été si conditions favorables (toutefois, le risque est réduit en verger car la densité d’herbe sèche est souvent faible, dans ce cas l’inflammation ne peut concerner qu’un petit secteur).




Critères "agronomiques"

Qualité de la production : Pas d'effet (neutre)
Pas d'effet (neutre)

Biodiversité fonctionnelle : En diminution

En diminution

Destruction de la faune du sol

 




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : En augmentation

En augmentation

- Coût important en main-d’oeuvre et gaz (environ 80 €/bonbonne par jour)
- Coût d’investissement : 2 500 €
- Coût en fonction du niveau d’infestation et des surfaces nécessitant son utilisation : 300 - 1 600 €/ha




Critères "sociaux"


Temps de travail : En augmentation

En augmentation

Temps de travail :

– 40 h/ha sur parcelle fortement infestée
– 20 h/ha si parcelle moyennement infestée
– 8 h/ha en entretien

Le nombre de passages dépend du niveau d’infestation.



Période de pointe : Variable

Variable

La méthode est adaptable en fonction de la pression du ravageur et applicable sur de grandes surfaces de verger. Cependant, besoin de faire plusieurs passages par an (minimum deux).



Temps d'observation : En augmentation

En augmentation

Observations des traces d’activité des campagnols (galeries, nouveaux tumulus…)





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
campagnol MOYENNE ravageur, prédateur ou parasite

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Les méthodes de lutte alternative contre le campagnol provençal
Tronel C., Bouniol M.
CTIFL, Brochure technique, 2013
Infos-Ctifl, 295, 32-35

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte physique
Mode d'action : Rattrapage
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Substitution
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

11/01/2018
Paola SALAZAR - INRA - Rennes (35000)
ingenieur - paola.salazar@inra.fr