EXEMPLE DE MISE EN OEUVRE

Utilisation de variétés résistantes pour diminuer l'IFT en vigne

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

évoque
Accident climatique et physiologique
Gel
a pour parent
Exemple de mise en oeuvre
Voir tous les liens

Aboutie
Dernière modification : 02/03/2020
Voir les contributeurs

Discussion liée

Autres discussions en rapport

Parcelle de Graves (Crédit photo BNIC)
 

Mené de 2015 à 2018 sur 2 stations (de l'EPLEFPA de Saintonge et la fondation Fougerat), cet essai teste le système "CR1" dans le cadre du projet "Ecoviti Charentes Cognac". Ce système sert à tester la capacité de variétés résistantes "Bouquet" à atteindre les exigences de production et de qualité fixés par la profession, dans le cadre d'une protection phytosanitaire minimale.


Leviers employés

Le principal levier employé pour atteindre cet objectif est le suivant :

L'utilisation de variétés résistantes aux principales maladies fongiques constitue une alternative technique crédible, qui pourrait, à terme, apporter une réduction de 80% des traitements fongicides par rapport aux pratiques actuelles.

Principaux résultats et enseignements

La résistance totale à l'oïdium se confirme, pas de symptôme sur variétés résistantes mais la pression de l'année est faible. A l'exception du black-rot en 2018, les bioagresseurs fongiques sont plutôt bien maîtrisés sur les variétés résistantes, compte tenu de la protection très réduite et de la pression importante sur ce millésime. 

Les variétés résistantes permettent de diminuer de façon très conséquente l'IFT par rapport à un vignoble planté en Ugni blanc, cépage majoritaire de l'AOC Cognac. 

Les variétés résistantes ont des niveaux de production élevés.

La réduction de l'IFT Total dépend essentiellement de la maîtrise du mildiou et de l'oidium. Avec seulement deux années de recul et d'ajustements des règles de décision, il apparaît que ce système permet l'atteinte de l'objectif de réduction massive de l'usage des pesticides. En revanche, si la qualité est satisfaisante, la productivité est encore très insuffisante.

Les prochaines années permettront de mettre au point une stratégie de protection phytosanitaire minimale adaptée. Il s'agit en effet de se montrer économe en intrants tout en assurant une protection efficace de la culture et en protégeant la résistance. La plantation en grande surface de ces nouvelles variétés permettra d'affiner leur connaissance, en particulier sur l'aspect technologique et qualitatif. Enfin, de nouvelles générations, de variétés à résistances multiples sont déjà à l'étude. 


- PLUS D'INFO DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

 

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

02/03/2020
Aurélie LEQUEUX SAUVAGE - APCA DEPHY - PARIS (75008)
charge-mission - aurelie.lequeux-sauvage@apca.chambagri.fr