Gestion des pucerons sur laitue - Fiche 1

Domaine d'utilisation

  • Pleine terre sous abris froids
  • Créneau de production : Plantation: de septembre à février / Récolte : mi-novembre à fin-avril/début mai

Attentes

- Absence de pucerons et d’auxiliaires sur les récoltes (exigence du marché de gros)

Levier(s) mobilisé(s)

  • Gestion de la fertilisation et/ou de l’irrigation
  • Produits phytopharmaceutiques hors biocontrôle
  • Seuil d'intervention

:

En cours de rédaction
Dernière modification : 14/10/2021
Voir les contributeurs

Discussion liée

ÉNONCÉ

- Avant la plantation -

  • Action systématique : Bien caler la fertilisation azotée par des nitra-tests pour limiter les excès.
  • Observation : Si le résultat du test indique un taux :
    • > 80 – 100 uN, alors ne pas faire d’apport d’N,
    • < 80 – 100 uN, alors ajuster la dose d’apport pour atteindre 80 – 100 uN (généralement via un engrais ternaire).

- Pendant toute la culture -

  • Action systématique : Surveillance hebdomadaire de 5x5 plantes.

- à partir de la plantation et jusqu’à la récolte -

  • Observation : Si présence de pucerons :
    • ailés uniquement et ponctuelle, alors renforcer la surveillance (2 fois par semaine).
    • dès le premier puceron aptère observé sur 10% des plantes, ET
      • absence de noctuelles (tout type), alors recourir à un insecticide à base de spirotétramate.
      • présence de noctuelles (tout type), alors recourir à un insecticide à base de pyréthrinoïdes tôt le matin ou tard le soir (pour les noctuelles terricoles)
      Si malgré l’intervention, les populations de pucerons réapparaissent, alors recourir à une solution de synthèse à base de spirotétramate.

-------------------
Explications :
- Biologie : Sous abris, il y a deux périodes à risque : au début des plantations et en mars-avril. La nuisibilité est donc faible sur les périodes de plantation de novembre à janvier.
- La pression noctuelle (tout type) qui peut conditionner la stratégie puceron est problématique principalement en début de campagne.
- RdD construite dans le contexte actuel de plants non traités au cyantraniliprole. Mais cette possibilité reste à étudier car elle permettrait de réduire les interventions en début de culture.


SOURCE(S) ET/OU MISE EN ŒUVRE

  • Expertise conseiller collectée lors d’un atelier d’écriture collective avec : Valérie Ginoux (Chambre Agriculture 31) ; Jean-Philippe Calmet (Chambre Régionale Agriculture de Bretagne) ; Antoine Maroteaux (CTIFL) ; Caroline Hulmel (Chambre Agriculture 45) ; Sara Ferrera (Chambre Agriculture 84).
    [collectée le 10/02/21 dans le cadre du projet DECIlég]


Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

concerne
Culture
défavorise
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges