TECHNIQUE

Désherber le sol avant la mise en culture par l’occultation en cultures légumières

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

contribue à
Fonction Service Stratégie
Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Informations initialement issues du guide Désherbage alternatif en maraîchage – Mesures préventives de la Chambre d’agriculture de l’Ain (2016).

Le principe :

Le désherbage par occultation est une variante du faux-semis : il s’agit de réduire le stock de semences de plantes adventices avant la mise en culture. La technique consiste à couvrir le sol avec un film opaque, perméable ou non, pour détruire les adventices par absence de lumière avant la mise en place de la culture : l’augmentation de la température et de l’humidité sous le film fait lever les adventices, qui périssent ensuite en l’absence de lumière.

Matériel et conditions nécessaires pour la mise en oeuvre :

La bâche utilisée doit être opaque pour empêcher le passage de la lumière.

Préalablement à la pose de la bâche, le sol doit être travaillé en surface (pas trop profondément, car le but est de garder le maximum de semences d’adventices à germer en surface), avec une structure régulière en surface (passage de vibroculteur, fraise superficielle) et grumeleuse dans l’horizon sous-jacent afin de limiter les risques de prise en masse et le maintien une activité biologique.

A la pose, la bâche doit être bien tendue, et ne doit pas pouvoir se soulever. En plein champs, il est nécessaire de lester la bâche.

Cette technique permet de reprendre un sol de manière rapide directement après avoir enlevé la bâche.

La bâche peut éventuellement être reposée juste après semis de la culture pour accélérer la vitesse de levée, mais il est nécessaire de bien surveiller la germination de la culture.

Précision sur la technique :

Les périodes les plus favorables sont au printemps et à l’automne.

Cette technique permet une bonne maîtrise de l’enherbement en début de culture, et facilite le désherbage sur le rang en cours de culture, car les adventices se sont peu développées.



Période de mise en œuvre
Pendant l'interculture

La durée nécessaire de couverture du sol sera variable selon la température du sol, et des adventices ciblées : 4 à 8 semaines de pose sont nécessaires au printemps ou à l’automne (8 semaines ou plus en cas de présence de chiendent ou liseron) ; en hiver il faudra compter 4 à 5 mois.

La technique d’occultation permet d’anticiper le désherbage. Elle peut s’effectuer sur des périodes de faible activité, pour gagner du temps de désherbage ensuite aux périodes de forte activité.

Cette technique trouve tout son intérêt sur des cultures astreignantes à désherber sur le rang, ou plus couvrantes.



Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable

Comme elle intervient en inter culture, cette technique peut être suivie et précédée par toutes cultures.



Tous les types de sols : Généralisation parfois délicate
En sols argileux ou limoneux, une préparation du sol trop fine peut induire une prise en masse, surtout en cas d’humidité importante et de temps d’occultation long.

Tous les contextes climatiques : Généralisation parfois délicate


Réglementation



2. Services rendus par la technique


Régulation et gestion des adventices


3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation

- émission phytosanitaires : DIMINUTION
- émission GES : DIMINUTION



Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation

- pesticides : DIMINUTION 



Effet sur la consommation de ressources fossiles : Variable

Consommation d'énergies fossiles : augmentation des énergies indirectes et directes due à la fabrication du plastique, à sa mise en place et à son recyclage. Cependant, moins d'intrants phytopharmaceutiques fabriqués et moins de passages pour leur application.




Critères "agronomiques"

Productivité : En augmentation

Rendements parfois améliorés par une moindre concurrence avec les adventices lors du développement de la culture.



Qualité de la production : Pas de connaissance sur impact


Fertilité du sol : Pas de connaissance sur impact


Stress hydrique : Pas de connaissance sur impact


Biodiversité fonctionnelle : Pas de connaissance sur impact



Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Variable
Le prix du matériel (bâche) et la main d'oeuvre nécessaire à la pose augmente les charges opérationnelles. Cependant, cette technqiue permet de diminuer les intrants (produits phytosanitaires, et la bâche est réutilisable sur 4 à 5 ans, et peut servir à plusieurs cultures dans l’année.

Charges de mécanisation : En diminution
Pas de passages pour application de produits phytosanitaires

Marge : Pas de connaissance sur impact



Critères "sociaux"


Temps de travail : En diminution

Diminution du nombre de passages pour le désherbage et la protection des cultures. Pendant les 8 semaines après la pose de la bâche, aucune intervention n’est à prévoir.



Période de pointe : Variable


Effet sur la santé de l'agriculteur : En augmentation




4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Ferrier J-D.
Chambre d'agriculture de l’Ain, Brochure technique, 2016
Delaunay G.
EPLEFPA Les Sillons de Haute-Alsace – Pôle Maraîchage, Brochure technique, 2014
Mazollier C.
GRAB, Journée AGIR, Brochure technique, 2012

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs : Lutte physique
Mode d'action : Action sur le stock initial Barrière
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Substitution
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

31/03/2021
Annabelle Revel-Mouroz - APCA - Paris (75008)
charge-mission - annabelle.revel-mouroz@apca.chambagri.fr