Gestion du mildiou (Bremia lactucae) sur laitue - Fiche 3

Domaine d'utilisation

  • Pleine terre sous abris froids
  • Compatible en agriculture biologique
  • Créneau de production : Plantation: de septembre à février - Récolte : mi-novembre à fin-avril/début mai

Attentes

- tolérance à la perte de max 1 série d’une des variétés (circuit de vente directe)

Levier(s) mobilisé(s)

  • Choix variétal
  • Gestion de la fertilisation et/ou de l’irrigation

:

En cours de rédaction
Dernière modification : 16/11/2021
Voir les contributeurs

Discussion liée

ÉNONCÉ

- Avant plantation -

  • Action systématique : Privilégier min. 2 variétés complètes résistantes Bremia différentes par type (se renseigner sur les dernières résistances disponibles chaque année) et idéalement de 2 semenciers différents, pour limiter le risque lié au contournement.
  • Action systématique : Bien caler la fertilisation azotée par des nitratests pour limiter les excès.
  • Observation : Si les résultats du test indiquent un taux :
    • > 80 – 100 uN, alors ne pas faire d’apport d’uN,
    • < 80 – 100 uN, alors ajuster la dose d’apport pour atteindre 80 – 100 uN (engrais organique)

- Pendant la culture -

  • Action systématique : Une surveillance de l’état hydrique via des sondes tensiométriques ou une sonde capacitive permet de limiter les excès d’eau favorisant le développement de la maladie. A minima, faire un suivi gouge avant les arrosages.

- à la plantation -

Action systématique : plantation à plat sur bâches pré-perforées, avec une densité de 12 à 14 pieds/m². S’assurer d’une bonne fixation de la bâche.

- De l’enracinement des plants à la récolte -

  • Action systématique : Ouverture maximale des abris sauf en cas de gel ou de fortes pluies avec fort vent.

- Avant que les feuilles ne se touchent entre les plants -

  • Action systématique : Positionner des arrosages par aspersion le matin de journées ensoleillées (= conditions séchantes dans la journée) pour refaire le plein du sol.

- à partir des feuilles qui se touchent entre les plants jusqu’à la récolte -

  • Observation : Gestion de l'irrigation :
    • Dans des conditions à risque tip-burn (= conditions asséchantes fortes), alors réaliser des bassinages mais uniquement le matin (pour avoir une végétation sèche le soir).
    • Sinon et seulement si nécessaire, positionner des arrosages par aspersion le matin de journées ensoleillées (= conditions séchantes dans la journée).

- Après récolte -

  • Action systématique : Prophylaxie : retirer les feuilles de parage par balayage du paillage (ou ôter le paillage) pour évacuer l’inoculum de l’abri.

-------------------
Explications :
- La stratégie proposée ici repose sur un bon comportement de la résistance variétale, levier majeur de lutte contre la maladie.


SOURCE(S) ET/OU MISE EN ŒUVRE

  • Expertise conseiller collectée lors d’un atelier d’écriture collective avec : Valérie Ginoux (Chambre Agriculture 31) ; Jean-Philippe Calmet (Chambre Régionale Agriculture de Bretagne) ; Antoine Maroteaux (CTIFL) ; Océane Baude (Pole Légumes Région Nord).
    [collectée le 12/04/21 dans le cadre du projet DECIlég]


Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

concerne
Culture
défavorise
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges