TECHNIQUE

Stocker l'eau atmosphérique

Aboutie
Dernière modification : 30/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernés

  • Cultures pérennes
  • Horticulture - Plante à parfum aromatique et médicinales
  • Cultures légumières
  • Arboriculture et petits fruits
  • Ovin
  • Caprin
  • Bovin

Levier correspondant

Piloter la ressource en eau

Crédit : INRAE

Description de la technique

Le stockage de l'eau atmosphérique concerne les eaux de pluie et les eaux de brouillard :

  • Il est possible de récupérer ces eaux par écoulement depuis les toits des bâtiments, des bâtiments d'élevage, des abris de protection des cultures ou dans des impluviums (surface au sol imperméabilisée et protégée). Selon les cas, cette eau peut être utilisée pour le nettoyage du matériel, l'abreuvement (si maîtrise sanitaire), ou encore l'irrigation de petites surfaces.
  • La récupération de l'eau des brouillards à l'aide de filets existe dans certaines zones semi-arides qui connaissent des conditions de vent et d'humidité particulières. Cependant, ces conditions météorologiques sont et seront très peu courantes sur le territoire français hexagonal dans les décennies à venir. Cette pratique ne peut donc pas représenter une véritable solution pour stocker l'eau.

Ressources disponibles

Mécanisme(s) d'action

Récupérer et stocker l'eau atmosphérique permet de réduire la pression de prélèvement sur l'eau du réseau.

Condition(s) d'efficacité

Pour un impact quantitatif significatif sur la consommation globale d'eau de l'élevage, il est envisageable d'abreuver les catégories animales les moins sensibles. 
Des précautions sanitaires sont nécessaires :

  • S'assurer de stocker une eau débarrassée au maximum de ses impuretés ;
  • Des analyses sont iremplaçables pour contrôler régulièrement la qualité de l'eau ;
  • Le dispositif de stockage doit être adapté (protection vis-à-vis des variations de température et non-exposition à la lumière), surveillé et régulièrement nettoyé.

Limites(s)

La variabilité de la ressource (pluies) et de la qualité représente une limite à la mise en place de cette pratique.

Dans le cas d'une utilisation pour l'abreuvement, sont à noter :

  • La difficulté de la maîtrise sanitaire ;
  • La stagnation prolongée si le stockage estréalisé en vue d'un usage estival.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.

Sans connaissance

Dans le cas d’une utilisation de cette eau pour l’irrigation en système maraîcher : la phase de réflexion peut être plus importante, et les coûts d’investissement pour les structures de stockage également.


Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

30/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr