TECHNIQUE

Mettre en place des effaroucheurs à oiseaux


1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Crédits photo : CC0

 
       
       
       
Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Epoisses (21)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

 

Les oiseaux peuvent provoquer des dégâts aux cultures majoritairement après le semis et jusqu'à la récolte. La mise en place d'effaroucheurs permet de les tenir éloignés des parcelles. On peut choisir des effaroucheurs visuels (cerf-colant en forme de rapace ou ballon) ou sonores (canon à gaz). Les effaroucheurs ne doivent être mis en place qu'une fois les premiers dégâts constatés : en effet, les oiseaux s'habituent rapidement à leur présence, ce qui limite la durabilité de leur efficacité.


Exemple de mise en oeuvre : Une hausse des dégâts d'oiseaux a été constatée ces dernières années, particulièrement au voisinage des zones urbaines et sur des cultures minoritaires (tournesol, pois, par effet de concentration). Les espèces incriminées peuvent être piégées ou tirées si elles sont inscrites sur la liste des espèces nuisibles au niveau des départements, sur la base des dégats remontés par les agriculteurs aux DDT.

Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
La mise en place d'effaroucheurs à oiseaux peut s'appliquer à toutes cultures. Les cultures de printemps sont les plus concernées, du fait de capacités de rattrapage moindres.

Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : En augmentation
émission phytosanitaires : DIMINUTION

Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
pesticides : DIMINUTION

Autre : Pas d'effet (neutre)
La mise en place d'effaroucheurs à oiseaux, lorsqu'elle permet d'éviter l'utilisation de traitements de semence, permet de diminuer le risque de transfert de ces substances actives vers l'eau et vers l'air via l'émission de poussières au moment du semis.


Critères "agronomiques"

Productivité : En augmentation
L'utilisation d'effaroucheurs à oiseaux, lorsqu'elle est réalisée de façon à maximiser leur efficacité, permet d'éviter des pertes de rendement liées à des dégâts à la levée (peuplement irrégulier) ou à la récolte.

Biodiversité fonctionnelle : En augmentation
L'utilisation d'effaroucheurs à oiseaux est favorable à la biodiversité fonctionnelle lorsqu'elle permet d'éviter l'utilisation de traitements de semence présentant un effet négatif sur la biodiversité du sol.


Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Variable
L'achat d'effaroucheurs à oiseaux représente un coût très variable en fonction des dispositifs : d'environ 30 à 50 € l'unité pour des effaroucheurs visuels à environ 1700 € pour des effaroucheurs sonores. En revanche, leur utilisation peut éviter des charges en traitement de semence, voire des charges liées au resemis des parcelles en cas de dégâts importants.

Marge : Variable
L'impact de l'utilisation d'effaroucheurs à oiseaux dépend de la pression, et donc des pertes potentielles d'une part, et d'autre part du type et du prix de l'effaroucheur choisi.


Critères "sociaux"


Temps d'observation : En augmentation
L'utilisation efficace d'effaroucheurs à oiseaux implique une surveillance des parcelles aux périodes critiques pour décider de leur mise en place.



4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions
Oiseau (bioagresseur) ravageur, prédateur ou parasite

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Protéger vos cultures contre les dégâts des oiseaux ravageurs
Maurice R.
CRA Pays de la Loire, Brochure technique, 2011

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs :
Mode d'action : Action sur le stock initial
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides : Reconception
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

08/11/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr

25/10/2017
Julien Halska - Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire - Mâcon (71000)
conseiller-chambre-agriculture - jhalska@sl.chambagri.fr

06/09/2017
Matthieu HIRSCHY - INRA - Thiverval Grignon (78850)
ingenieur - matthieu.hirschy@inra.fr

05/09/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
chercheur - lola.leveau@gmail.com