Gestion des acariens (Tetranychus sp.) sur fraise - Fiche 1

  • Hors sol sous abris froids
  • Créneau de production :
  • Remontantes et non remontantes - Pl. : déc. à mai / R. : mars à mi-oct.

Attentes

  • Pas de foyers présents en période de récolte, pour limiter les risques de dispersion par le personnel de récolte

Levier(s) mobilisé(s)

  • Usage optimisé de PPP hors biocontrôle

:

Aboutie
Dernière modification : 16/11/2023
Voir les contributeurs

Discussion liée

ÉNONCÉ

- Pendant toute la culture -

  • Action systématique : Réaliser une surveillance hebdomadaire de la culture.

- Fin décembre – à début mars / A la réception des plants ou avant remise en culture de plants de seconde année -

  • Action systématique : Surveillance des plants. Si présence d’acariens (couleur orange bien visible à la sortie des frigo), se préparer à une intervention avec un produit de synthèse dès qu’ils deviennent mobiles (voir ci-dessous).

- Jusqu’à la première vague de récolte -

  • Observation : Si présence d’acariens (petits foyers plus ou moins dispersés), ET en absence de traitement anti-pucerons à base de spirotetramat OU de lâcher d’acariens prédateurs de Thrips qui consomment les acariens à titre secondaire, alors réaliser une application généralisée d'un produit de synthèse à base de bifénazate.
    Si absence d’acariens, pas d’intervention.

- Pendant la récolte -

  • Action systématique : Organiser quotidiennement les récoltes pour terminer par les chapelles contaminées

- En fin de récolte -

  • Observation : Si des acariens vivants sont observés sur les plantes :
    • Non-remontantes : se débarrasser rapidement des plantes
    • Remontantes : Bien nettoyer les plants : retirer les vieilles feuilles et les vieilles hampes voire fauche intégrale du feuillage.
  • Observation : Dès la sortie de nouvelles feuilles : si présence d’acariens et en absence de traitement anti-pucerons à base de spirotetramat OU de lâcher d’acariens prédateurs de Thrips qui consomment les acariens à titre secondaire, alors réaliser une application généralisée d'un produit de synthèse à base de bifénazate.

 


En cas de retrait d'une ou plusieurs substances actives mentionnées dans l'énoncé, empêchant ou limitant la mise en oeuvre correcte de la règle de décision, consultez d'autres règles pour le couple culture/bioagresseur concerné ou recourir à des substances actives équivalentes.
Merci de faire remonter les cas de retrait de substances actives à l'équipe GECO (geco@acta.asso.fr).


RÈGLES DE DÉCISION LIÉES


SOURCE(S) ET/OU MISE EN ŒUVRE

  • Expertise conseiller : Jean-Philippe CALMET – Chambre Agriculture Régionale de Bretagne
    [collectée le 06/01/21 dans le cadre du projet DECIlég]

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

est liée à
défavorise
Bioagresseur
concerne
Production
contribue à
Fonction Service Stratégie
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

16/11/2023
07/06/2022
Camille Gautier - DECIlég - Le Rheu (35650)
charge-mission - camille.gautier.1@inrae.fr

23/07/2021
Agathe Mansion-Vaquié - DECIlég - Rennes (35700)
charge-mission - agathe.mansion-vaquie@inrae.fr