TECHNIQUE

Intégrer des ressources fourragères ligneuses

Aboutie
Dernière modification : 30/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernées

  • Cultures fourragères
  • Prairie
  • Ovin
  • Caprin
  • Bovin

Levier correspondant

Piloter la ressource alimentaire du cheptel

Crédit : INRAE

Description de la technique

Implanter ou entretenir des ligneux plus ou moins hauts (arbres, arbustes, broussailles) qui peuvent être consommés par les animaux contribue à la sécurisation du système fourrager. 
Ils peuvent être pâturés directement (feuilles, fruits, tiges, etc.) ou redistribués aux animaux après étêtage ou émondage.
Les exemples d'essences fourragères les plus courantes sont le murier blanc et le frêne.

Ressources disponibles

Exemples de mise en oeuvre
Fiches et guides techniques
Guide pastoral caprin
2016, CERPAM

Mécanisme(s) d'action

  • Les éléments ligneux constituent une ressource fourragère complémentaire, ce qui permet de sécuriser le système d'alimentation de l'élevage vis-à-vis d'aléas climatiques.
  • Ils peuvent faire de l'ombre et préserver la strate herbacée qui se trouve en dessous plus dense et appétente pour le troupeau.
  • S'ils sont suffisamment hauts, ils peuvent apporter de l'ombrage pour les animaux.

 

Condition(s) d'efficacité

  • Il est nécessaire d'habituer/éduquer le troupeau à intégrer des ligneux dans sa ration.
  • Il convient de contrôler la densité des arbres/absutes et leur accessibilité pour maintenir cette ressource à long terme (gestion de la coupe et du pâturage).

 

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.

Le délai de mise en place peut être inférieur à un an si les ressources ligneuses sont déjà présentes sur l’exploitation. Dans ce cas-là, le coût de cette technique sera faible.

Technique(s) associée(s)

Entretenir ou implanter des arbres sur les parcours ou prairies pâturées Pâturer des surfaces additionnelles et pastorales Faire pâturer en hiver

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

contribue à
est appliqué à
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

30/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr