TECHNIQUE

Pratiquer le report sur pied

Aboutie
Dernière modification : 29/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernées

  • Cultures fourragères
  • Prairie
  • Ovin
  • Caprin
  • Bovin

Levier correspondant

Piloter la ressource alimentaire du cheptel

Crédit : INRAE

Description de la technique

Le report sur pied consiste à "laisser vieillir" l'herbe excédentaire lors des périodes de pousse afin de les faire pâturer plus tard, lorsque la pousse de l'herbe ralentit, généralement par des animaux à faibles besoins. Il peut s'agir de reporter la pousse de printemps sur l'été mais également la pousse d'automne sur l'hiver.
On parle également de "stock sur pied" voire de "pâturage de foin sur pied".
C'est une pratique très répandue dans les systèmes pastoraux.

Ressources disponibles

Exemples de mise en oeuvre
Pâturer des reports sur pied pour pallier l’absence de repousse p.25 - Adaptations aux aléas climatiques en Massif Central: pratiques d'éleveurs
CIVAM, ADMM

Mécanisme(s) d'action

Cela permet de prolonger le pâturage estival, notamment en zone séchante, et d'économiser des stocks de nourriture. On évite ainsi de récolter de l'herbe en fin de printemps pour la redistribuer quelques semaines plus tard.

Condition(s) d'efficacité

La réalisation de report sur pied s'inscrit dans la stratégie de gestion du pâturage : le choix des parcelles sur lesquelles constituer ce stock sur pied à reporter doit être anticipé et tenir compte de la composition et de la gestion de ces parcelles.
Cette pratique n'est envisageable que sous certaines conditions :

  • Disposer d'excédents d'herbe au printemps
  • Disposer de végétations dont la bonne valeur alimentaire se maintient bien lorsque les stades avancent (légumineuses dans les prairies multi-espèces dont le trèfle blanc, graminées non remontantes, espèces pas ou peu saisonnalisées des milieux pastoraux...)
  • Avoir maîtrisé les épis par la fauche ou par le pâturage sur les parcelles destinées aux stocks sur pied, afin de reporter plutôt la repousse feuillue.

Les parcelles profondes se prêtent mieux au report sur pied car la végétation va moins se déssécher (et donc perdre en qualité) que sur des sols superficiels.

Limites(s)

Cette pratique est à éviter sur des prairies infestées de rumex ou chardons, qui pourraient en profiter pour proliférer.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.


Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

contribue à
est appliqué à
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

29/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr