EXEMPLE DE MISE EN OEUVRE

Système légumiers plein champ à dominante carotte : Cultures d’été avec introduction de céréale d’hiver


En cours de rédaction
Dernière modification : 30/01/2020
Voir les contributeurs

Discussion liée

Autres discussions en rapport

Culture de carotte juste avant récolte (août 2014) dans le système Ecophyto+. La maîtrise des adventices est satisfaisante. (Crédit photo : C. Béasse, Invenio).

 

Cet essai a été conduit chez producteur à Commensacq (40) (INVENIO) de 2014 à 2018 dans le cadre du projet DEPHY Carotte. Ce projet vise la construction et l'évaluation de systèmes légumiers à dominante carotte permettant de réduire l'utilisation des pesticides d'au moins 50 %. 

Pour les systèmes à dominante carotte de ce bassin de production, la rotation de 6 ans est composée d’une culture de carotte suivie de cultures sous contrat (haricot, maïs doux, maïs semence) et de maïs grain

Les adventices d’été, gérées principalement chimiquement, sont des bioagresseurs majeurs dans ces systèmes avec des problèmes de toxicité et de résistance aux herbicides. Les nématodes (Pratylenchus), les champignons pathogènes du sol et le champignon aérien Alternaria (spécifique de la carotte) sont également problématiques.

 

Leviers testés

 

Principaux résultats et enseignements

Les adventices sont plutôt bien maîtrisées dans ce système en cultures légumières, un peu moins en maïs semence (difficultés d’organisation du travail et faible couverture du sol par la culture). Les maladies ont été également relativement bien maîtrisées. Le principal ravageur, très redouté, est la noctuelle Helicoverpa armigera sur haricot et peu de risques ont été pris sur la gestion de ce ravageur dans ce système. Les autres ravageurs ont été bien maitrisés.

Les performances agronomiques sont bonnes avec des objectifs de rendement et qualité globalement atteints.

L’IFT Total est réduit de 42% et l’IFT Herbicide de 61%. Ce système a un coût pour le producteur : environ -155 € par ha et par an. L’insertion d’une culture d’hiver peu rentable dans la rotation est principalement responsable de ce coût, mais il y a peu d’alternative à une céréale pour éviter le risque du développement de Sclerotinia

Pour que ce système progresse en réduction d'IFT d'autres leviers sont mobilisables, tels qu'une diversification plus importante de la rotation, l’insertion de plantes de service,  l’utilisation de produits de biocontrôle pour Phytium et l'utilisation du levier variétal pour Alternaria.

 

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

30/01/2020
Le Bars Jordan - ACTA
charge-mission - jordan.le-bars@acta.asso.fr