Gestion des pucerons sur fraise - Fiche 7

Domaine d'utilisation

  • Hors sol sous abris chauffés
  • Créneau de production : Fraises de saison / trayplant - Pl. : mi-nov. à mi-déc. / R. : mi-févr. à mi-juill.

Attentes

- Pas d’impact sur le développement du plant (nanification, crispation, décoloration)

- Pas de miellat sur fruits

- Pas de fumagine sur feuilles

Levier(s) mobilisé(s)

  • Produits liste biocontrôle - PNPP - Biostimulant
  • Usage optimisé de PPP hors biocontrôle
  • Eléments de pilotage

:

En cours de rédaction
Dernière modification : 02/06/2022
Voir les contributeurs

Discussion liée

ÉNONCÉ

–  Avant culture – 

  • Action systématique : Absence d’adventices sous l’abris qui représentent de potentiels foyers de pucerons et paillage au sol sans trou.

–  A la plantation –

  • Action systématique : Observer les plants à l’arrivée sur l’exploitation.
  • Observation : Si présence de pucerons, alors avoir une surveillance renforcée de ces plants.

–  Après l’effeuillage (environ 3 semaines après la plantation) –

  • Action systématique : observer deux fois par mois les plants.
  • Observation : Si présence de pucerons notée, alors :
    • Identifier les foyers par des marqueurs visuels si la population ne semble pas généralisée.
    • Identifier les espèces de pucerons présentes.

–  Avant BBCH56 (élongations des hampes, environ 8 semaines après la plantation) –

  • Action systématique : Continuer d’observer deux fois par mois les plants.
  • Observation : Si présence de pucerons, alors appliquer un produit de synthèse de bonne efficacité de type de spirotétramat en conditions de croissance active (bonne migration du produit), en fin de matinée en privilégiant une journée ensoleillée.

–  3 semaines après BBCH56 –

  • Action systématique : Continuer d’observer de façon hebdomadaire les plants.
  • Observation : Si présence de pucerons :
    • Dès détection du 1er foyer (= 1 puceron aptère ou ailé avec descendance) et dans le sud de la France, alors appliquer un produit de biocontrôle.
    • Si infestation généralisée ou dès détection dans le nord de la France alors appliquer un produit de synthèse autre que spirotétramat, exemple pirimicarbe, en conditions poussantes (journée ensoleillée et fin de matinée).

–  Pendant la production – 

  • Action systématique : Continuer d’observer de façon hebdomadaire sur chaque origine de plants
  • Observation : Si présence de pucerons actifs et en fonction des dynamiques de populations de pucerons et d’auxiliaires naturels (évolution sur 3 à 4 semaines) : :
    • Dès détection, faible population (foyer = 1 puceron aptère ou ailé avec descendance) ET présence d’une faune auxiliaire : suivre la dynamique et ne pas intervenir.
    • Si pas de dynamique ou déséquilibre des populations puceron/auxiliaire, alors appliquer un produit de biocontrôle.

–  Entre deux jets de production –

  • Action systématique : nettoyage des plants : suppression des vieilles feuilles et des vieilles hampes et retrait de l’abri des déchets.
  • Observation : Si déséquilibre des populations puceron/auxiliaire, alors intervention avec un produit de synthèse (si possible sélectif), pour profiter d’un plant entretenu (densité de feuillage moindre) afin de baisser la pression (Région Bretagne).

-----------------
Explications :
- Des pistes d’homologation de produits (été 2022) sont en cours - retrait du spirotetramat à l’horizon 2024.
- Besoin d’expérimentations pour positionnement des produits de synthèse et de biocontrôle dès les stades précoces du fraisier en association avec les plantes de services (ex : orge)
- Les lâchers d’auxiliaires ne sont pas actuellement assez efficaces, compte tenu de leurs coûts mais méritent d’être poursuivis en termes d’expérimentation.


SOURCE(S) ET/OU MISE EN ŒUVRE

  • Expertise conseiller : Justine Garnodier (CTIFL) ; Louise Cachenaut (AOPn Fraises de France) ; Rémi Pipino et Kim Conesa (Cadalbret 47) ; Hugues François (Valprim 47) ; Jérémy Rivière (SCAAFEL 47) ; Ronan Le Garrec (Savéol) ; Myriam Carmentran-Delias (CA47) ; Céline Charles (SICOLY)
    [collectée le 05/01/2022 dans le cadre du projet DECIlég]

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

concerne
Culture
défavorise
Bioagresseur
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

02/06/2022
Camille Gautier - DECIlég - Le Rheu (35650)
charge-mission - camille.gautier.1@inrae.fr