TECHNIQUE

Implanter des cultures associées (cultures annuelles)

Aboutie
Dernière modification : 19/02/2024
Voir les contributeurs

Productions concernées

  • Cultures annuelles et pluriannuelles
  • Grandes cultures légumineuses
  • Grandes cultures
  • Cultures fourragères
  • Cultures légumières

Levier correspondant

Adapter le matériel végétal et l assolement

Crédit : INRAE

Description de la technique

Les cultures associées permettent de diversifier les cultures à l'échelle de la parcelle. Les exemples les plus courants d'associations de culture sont :

  • En grandes cultures ce sont les associations de céréales-légumineuses, l'association du colza avec des plantes compagnes, et pour finir, les mélanges en cultures intermédiaires qui peuvent être très variés.
  • En rotations légumières, l'association de certains légumes est possible, ainsi que l'utilisation de plantes de servicesqui ont souvent pour but premier de lutter contre les bioagresseurs. Concernant les cultures intérmédiaires, les associations de céréales et légumineuses sont aussi particulièrement pertinents en termes de résilience climatique.

Ressources disponibles

Mécanisme(s) d'action

Les associations de cultures ont le même avantage que la diversification des rotations de répartir les risques sur plusieurs espèces associées. 
Elles présentent également plusieurs atouts agronomiques, notamment en agriculture biologique, qui peuvent être pertinents dans le contexte du changement climatique au niveau de la prospection racinaire, de la gestion des bioagresseurs et de l'alimentation azotée (surtout pour les association céréales-légumineuses) (Les multiples intérêts des associations céréales-protéagineux ; 2020 ; ARVALIS).

Condition(s) d'efficacité

  • Le choix des espèces et variétés doit s'orienter vers des génétiques adaptées aux conditions pédo-hydro-climatiques locales et prenant en compte les évolutions climatiques futures.
  • Les choix de cultures doivent aussi être raisonnés en fonction du contexte socio-technico-économique : filières présentes sur le territoires qui pourront offrir des débouchés stables, infrastructures de transformation, possibilité d'avoir du matériel en commun, etc.
  • Pour les cultures associées destinées à être récoltées en grains, l'étape de tri demande une réflexion en amont : achat d'une trieuse, mutualisation d'une trieuse, débouchés de vente en mélange, etc.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.

Une grande partie des coûts est liée à l'achat de semences et d’intrants supplémentaires.

Technique(s) associée(s)

Choisir des espèces adaptées au(x) stress hydrique et/ou thermique Choisir des variétés adaptées au(x) stress hydrique et/ou thermique (cultures annuelles)

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

31/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr