TECHNIQUE

Pâturer des surfaces additionnelles et pastorales

Aboutie
Dernière modification : 29/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernées

  • Cultures fourragères
  • Prairie
  • Ovin
  • Caprin
  • Bovin

Levier correspondant

Piloter la ressource alimentaire du cheptel

Crédit : INRAE

Description de la technique

Les surfaces additionnelles sont des surfaces non prairiales, comme des parcours (dont les forêts et sous-bois), des couverts d'interang, des couverts d'interculture ou des céréales.

Dans le cas de pâturage de couverts végétaux, la méthode MERCI (V2) donne une estimation de leur valeur alimentaire, qu'il peut être utile de compléter par une analyse de fourrage.

Ressources disponibles

Mécanisme(s) d'action

C'est une solution de sécurisation permettant de disposer de ressources fourragères complémentaires. La présence éventuelle d'arbres dans ces surfaces additionnelles permet égalemet de protéger les animaux de la chaleur.
Certaines ressources additionnelles ne sont pas mobilisables l'été, par contre elles peuvent permettre de limiter le recours aux stocks fourragers à d'autres moments de l'année. Néanmoins, les vergers irrigués l'été, les surfaces pastorales d'altitude ou les sous-bois ainsi que certaines intercultures d'été permettent un affouragement l'été.

Condition(s) d'efficacité

Ces surfaces doivent être utilisées au bon moment et à bon escient.
Plusieurs éléments logistiques sont à prendre en compte dans la prise de décision concernant ces pratiques :

  • La distance à parcourir pour accéder aux surfaces ;
  • La nature des chemins d'accès (praticables ou non par les animaux) ;
  • La surface et la productivité des surfaces pour évaluer le temps que pourront y pâturer les animaux ;
  • L'installation éventuelle de clôtures (clôtures mobiles) ;
  • Laccès à un point d'eau pour l'abreuvement du troupeau. 

L'ensemble de ces éléments doit être évalué afin de calculer les coûts (matériel, trajets, main d'oeuvre) et bénéfices, et ainsi la pertinence de cette stratégie dans le contexte de chaque système d'exploitation.

Limites(s)

Le pâturage des surfaces additionnelles en dehors de son exploitation demande d’échanger de façon régulière avec son partenaire, avant l’arrivée des animaux, pendant et après la sortie des animaux afin de sécuriser dans le temps la pratique et les partenariats.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.
  • Le délai de mise en place peut être de moins d'un an si les surfaces additionnelles sont disponibles. 
  • Le coût de cette pratique est modéré si des aménagements (chemins, clôtures) sont à mettre en place.

Technique(s) associée(s)

Faire pâturer en hiver Optimiser la gestion du pâturage

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

contribue à
est appliqué à
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

29/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr