TECHNIQUE

Utiliser des ressources alternatives pour l'alimentation et la litière

Aboutie
Dernière modification : 29/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernées

  • Cultures fourragères
  • Prairie
  • Ovin
  • Caprin
  • Bovin

Levier correspondant

Piloter la ressource alimentaire du cheptel

Aliments pour animaux. Tourteaux de colza.

Crédit : INRAE

Description de la technique

L'utilisation de ressources alternatives peut représenter une solution pour faire face à certains déficits : 

  • Déficit de fourrages : des coproduits issus de transformations agroalimentaires peuvent être intégrés à la ration.
  • Déficit de matériaux pour la litière (notamment en cas d'utilisation de paille en alimentation pour des animaux à faibles besoins) : utilisation de plaquettes de bois, de paille de colza ou de miscanthus, ou de sable.

Ressources disponibles

Mécanisme(s) d'action

Ces pratiques permettent de compenser les déficits de production ou l'augmentation des prix des ressources les plus communément utilisées.

Condition(s) d'efficacité

  • Concernant les ressources alternatives pour l'alimentation :

- De nombreux coproduits sont utilisables en élevage, il convient de faire un choix en tenant compte de la place du coproduit dans le plan d'alimentation du troupeau et de sa disponibilité. Pour les bovins, l'outil Optim'Al permet ensuite de calculer l'intérêt économique des coproduits. La réalisation d'analyses chimiques permettra ensuite de connaître les caractéristiques du coproduit afin de bien l'utiliser.
- Dans le cas des coproduits humides (<30%MS), il convient de les distribuer rapidement aux animaux ou de les stocker sous forme d'ensilage

  • Les substituts à la paille de céréales peuvent être utilisés seuls ou en mélange avec de la paille.

Limites(s)

La disponibilité de ces ressources dépend des filières et acteurs locaux.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.
  • Le délai de mise en place peut être inférieur à un an si les ressources utilisées proviennent de la valorisation de l'existant.
  • L’effet sur l'atténuation varie selon de nombreuses variables liées aux à la disponibilités locales.

Technique(s) associée(s)

Pâturer des surfaces additionnelles et pastorales Intégrer des ressources fourragères ligneuses

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

est évoqué dans
est appliqué à
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

29/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr