EXEMPLE DE MISE EN OEUVRE

Epidémiosurveillance en culture hors-sol de Gerbera fleur coupée conduite en PBI, en climat méditerranéen


En cours de rédaction
Dernière modification : 21/01/2020
Voir les contributeurs

Discussion liée

Autres discussions en rapport

Serre Otelho, culture hors sol de Gerbera en 2016 (Crédit photo : Scradh)

 

Cet essai est mené sur le site de la station expérimentale ASTREDHOR Méditerranée Scradh, de 2016 à 2018 dans le cadre du projet Otelho initié en 2013. 

Aujourd’hui, pour le transfert de la Protection Biologique Intégrée (PBI), la lutte biologique contre les aleurodes est le levier principal, bien que les autres agents nuisibles ne doivent pas être négligés. L’efficacité de la protection du Gerbera dépend aussi d’une bonne compréhension des interactions complexes entre les problématiques parasitaires et l’impact des interventions culturales : autant de données pour alimenter la base du logiciel S@M dans le projet Otelho dans le but d’un usage pragmatique de l’outil d’épidémiosurveillance par les professionnels.

 

Leviers testés

 

Principaux résultats et enseignements

les lâchers d’auxiliaires tels que les acariens prédateurs (spécialisés et/ou généralistes) sont la base de la stratégie de protection du gerbera. Celle-ci doit s’accompagner d’un pilotage précis des facteurs favorables aux auxiliaires : compléments alimentaires, gestion du climat, traitements compatibles localisés et/ou généralisés, identification et valorisation de la faune auxiliaire indigène. 

La stratégie basée sur l’association de lâchers et de nourrissage du prédateur Amblydromalus limonicus assurerait un contrôle acceptable de l’aleurode du tabac. La présence en renfort des parasitoïdes indigènes de l’aleurode confirme que la protection des plantes ne peut s’envisager sans le service spontané de la faune auxiliaire indigène. 

De bons résultats en termes de rendement et de qualité ont été ainsi obtenus tout en réduisant de manière conséquente l'IFT (IFT de 236.5 sur la campagne 2012-2014 contre un IFT de 70.8 sur la campagne 2014-2016). Il sous-entend des alternatives biologiques en augmentation.

Le coût de la protection de Gerbera sur la campagne 2014-2016 est de 9,63€/m² de serre, il est supérieur aux campagnes précédente, à savoir quasiment le double selon les années (aléas climatiques et pression ravageurs).

 

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

21/01/2020
Le Bars Jordan - ACTA
charge-mission - jordan.le-bars@acta.asso.fr