EXEMPLE DE MISE EN OEUVRE

Cultures d’été (carotte, maïs doux, maïs grain) en plein champ sans désinfection de sol


En cours de rédaction
Dernière modification : 03/02/2020
Voir les contributeurs

Discussion liée

Autres discussions en rapport

Culture de maïs, système Ecophyto. La maîtrise des adventices (digitaires sur le rang de maïs) fut compliquée (Crédits photo : C. Béasse, INVENIO).

 

Cet essai a été conduit sur une exploitation agricole d'Ychoux (Invenio) de 2016 à 2018dans le cadre du projet DEPHY Carotte. Ce projet vise la construction et l'évaluation de systèmes légumiers à dominante carotte permettant de réduire l'utilisation des pesticides d'au moins 50 %. 

Pour les systèmes à dominante carotte de ce bassin de production, la rotation de 6 ans est composée d’une culture de carotte suivie de cultures sous contrat (haricot, maïs doux, maïs semence) et de maïs grain

Les adventices d’été, gérées principalement chimiquement, sont des bioagresseurs majeurs dans ces systèmes avec des problèmes de toxicité et de résistance aux herbicides. Les nématodes (Pratylenchus), les champignons pathogènes du sol et le champignon aérien Alternaria (spécifique de la carotte) sont également problématiques.

 

Leviers testés

 

Principaux résultats et enseignements

La maitrise des adventices dans ce système a été variable. A priori, les travaux mécaniques réalisés en substitution au désherbage chimique, ont été réalisés correctement et à temps. Cependant la digitaire a été mal maitrisée sur le rang en 2017 et les conditions difficiles de 2018 (printemps humide et peu d’efficacité du faux semis) sur une parcelle à risque (historique de présence forte d’adventices), le choix de ne pas utiliser de désherbant pré-levée a été pénalisant.

Dans la suite de l’expérimentation, le sol n’a pas été désinfecté contrairement aux pratiques producteur, néanmoins, pour ne pas se faire déborder par les adventices, nous avons du avoir recours aux mêmes pratiques de désherbage chimique qu’un producteur.

Le risque ravageur est moyennement élevé sur cette culture mais la tolérance est faible, il y a donc eu un traitement d’assurance.

Le risque de maladie est faible.

Les performances agronomiques ne sont pas très bonnes du fait de la concurrence avec les adventices.

Ce système est peu en rupture car l’IFT Total est réduit de 8% et l’IFT Herbicide de 10%. Néanmoins les économies sur le coût de la désinfection de sol compensent largement les pertes de rendement et ce système est plus rentable que la référence producteur. 

Davantage de leviers sont à mobiliser afin de compenser l’action des herbicides retirés et améliorer les performances de ce système.

 

-> PLUS D'INFOS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

03/02/2020
Le Bars Jordan - ACTA
charge-mission - jordan.le-bars@acta.asso.fr