Gestion du mildiou (Peronospora sp.) sur oignon de conservation - Fiche 2

Domaine d'utilisation

  • Plein champ
  • Créneau de production : S. : mars / R. : sept.

Attentes

- 0 tâche de mildiou dans la parcelle jusqu’à 1 mois avant la récolte

Levier(s) mobilisé(s)

  • Rotation
  • Gestion de la fertilisation et/ou de l’irrigation
  • Génétique
  • Usage optimisé de PPP hors biocontrôle
  • Eléments de pilotage

:

En cours de rédaction
Dernière modification : 22/06/2022
Voir les contributeurs

Discussion liée

ÉNONCÉ

/!\ Cas de semis (voir cas bulbilles ici)

- Rotation et assolement -

  • Action systématique : Pas de culture d'oignon avant 6 ans minimum dans la parcelle.
  • Action systématique : A l'échelle de l'exploitation, destruction des déchets par au minimum une incorporation (ou tas bâchés ; détruits à la chaux ; enterrement ; méthanisation, …) pour éviter les repousses d’oignon contaminées à proximité de la culture.

- Avant semis -

  • Choix parcellaire : Eviter les parcelles qui ont connu des épandages de déchets ou qui ont des historiques de forte pression. Eviter des parcelles contiguës aux parcelles d’oignons de bulbilles et à proximité des haies (sources potentielles de mildiou) et les fonds de vallée (conditions d'humidité favorisant le développement de la maladie).
  • Action systématique : Préférer une variété tolérante si disponible dans le type variétal.
  • Action systématique : Raisonner la fertilisation azotée par des tests nitrate (ou reliquats d’azote) pour limiter les excès : ne pas dépasser 120 uN (besoin : 160 uN).

- Pendant la culture -

  • Action systématique : Pilotage de l’irrigation par le recours aux sondes (tensiométriques, …) ou par bilan hydrique pour éviter les excès d’eau dans la culture. S’assurer qu’il n’y ait pas de fuite sur les tuyaux et aux raccords qui créent des conditions favorables au développement de la maladie.

- Du semis au stade 1 feuille -

  • Action systématique : Fractionner l’apport d’azote, réaliser un premier apport.

- Du stade 4 feuilles jusqu’à 6 feuilles -

  • Action systématique : Réaliser l’apport restant selon les conditions de pluviométrie.

- à partir du stade 4 feuilles jusqu’à 1 mois avant récolte -

Cas 1 : Variété non résistante

  • Observation : Avec les prévisions météorologiques à 7 jours, si on observe min. 92% d’humidité pendant 11h consécutives, alors réaliser une intervention préventive à base d’un fongicide.
    Sinon, pas d’intervention.
    Renouveler la règle 7 jours après l’intervention (dans les conditions d'application réglementaire).

Cas 2 : Variété résistante

  • Action systématique : Surveiller la présence de mildiou dans l’environnement à l’échelle de la zone de production (BSV ou autre réseau de surveillance).
  • Observation : Avec les prévisions météorologiques à 7 jours, si on observe min. 92% d’humidité pendant 11h consécutives (orage, pluies importantes pendant plusieurs jours, …) ET :
    • Mildiou présent dans l’environnement, alors réaliser une intervention préventive à base d’un fongicide.
    • Mildiou absent dans l’environnement, alors pas d’intervention.
  • Sinon, pas d’intervention.
    Renouveler la règle 7 jours après l’intervention (dans les conditions d'application réglementaire).

- Après la récolte -

  • Action systématique : s’assurer de la destruction des déchets par au minimum une incorporation (ou tas bâchés ; détruits à la chaux ; enterrement ; méthanisation, …)

-----------------
Explications :
- Une modélisation fiable serait le premier levier à mobiliser (difficulté d’accès aujourd’hui).
- Le bon respect des mesures prophylactiques pourrait permettre un retard des premiers traitements à partir du stade 5-6 feuilles.
- Le laps de temps entre une contamination observée et une sortie de tâches est de min 10 jours après.
- Dans le sol, l’inoculum peut se maintenir sur déchets pendant 4 à 5 ans.
- Une piste d’homologation de produits de biocontrôle à base de phosphonates de potassium pourrait proposer un levier alternatif dans les années à venir.


SOURCE(S) ET/OU MISE EN ŒUVRE

  • Expertise conseiller collectée lors d’un atelier d’écriture collective avec : Delphine Berthet  (Chambre Agriculture 45) ; Audrey Courrier (Pole Légume Région Nord) ; Lucile Bertillot (Chambre Agriculture 41) ; Valérie Patoux (Chambre Agriculture 14) ; Mickaël Legrand (UNILET) ; Laure Bondu (CTIFL)
    [collectée le 15/03/21 dans le cadre du projet DECIlég]


POUR EN SAVOIR PLUS

2015

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

défavorise
Bioagresseur
concerne
Culture
Voir tous les liens
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

22/06/2022
Camille Gautier - DECIlég - Le Rheu (35650)
charge-mission - camille.gautier.1@inrae.fr

18/11/2021
Agathe Mansion-Vaquié - DECIlég - Rennes (35700)
charge-mission - agathe.mansion-vaquie@inrae.fr