TECHNIQUE

Maintenir des bandes enherbées et/ou fleuries (Adaptation au changement climatique)

Aboutie
Dernière modification : 30/01/2024
Voir les contributeurs

Productions concernés

  • Cultures annuelles et pluriannuelles
  • Cultures pérennes
  • Céréales à paille
  • Grandes cultures légumineuses
  • Grandes cultures
  • Horticulture - Plante à parfum aromatique et médicinales
  • Cultures fourragères
  • Cultures légumières
  • Arboriculture et petits fruits
  • Vigne

Levier correspondant

Assurer une couverture régulière du sol

Crédit : CTIFL - Marie Torres

Description de la technique

La mise en place de bandes enherbées et/ou fleuries peut passer par un semis ou par le développement d'un couvert spontané sur une largeur de plusieurs mètres en bordure de parcelles, ou au sein de la parcelle.

Ressources disponibles

Fiches et guides techniques
Les bandes fleuries en arboriculture
2020, Chambre d'agriculture Auvergne-Rhône-Alpes
Fiches et guides techniques

Mécanisme(s) d'action

Les bandes enherbées/fleuries réduisent le ruissellement et améliorent l'infiltration de l'eau dans le sol (Bodner et al., 2015).

Condition(s) d'efficacité

  • La gestion de la bande enherbée doit être pensée de façon à limiter les risques de salissement de la parcelle adjacente. Il faut notamment assurer un développement rapide après semis, et mettre en place un éventuel fauche ou broyage qui soit adapté.
  • Le semis d'espèces locales maximise la pérennité de la bande enherbée/fleurie.

Limites(s)

Le coût d'implantation de ces couverts peut freiner leur mise en place.

Evaluation de la technique

Délai de mise en place Ce critère évalue le pas de temps nécessaire à l’agriculteur/agricultrice pour mettre en place cette technique. ​Ce délai comprend à la fois le temps de réflexion nécessaire en amont de sa mise en place, et le temps de travail technique. . . . . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Coût Ce critère évalue le coût à la charge de l’agriculteur/agricultrice (éventuelles subventions déduites) pour la mise en œuvre et l’entretien de cette technique. Il comprend le temps de travail et l’investissement (intrants, matériels, etc.). . . . . . . . . . . . 1 : Faible . . . . . . . . . . . . . . . 2 : Modéré . . . . . . . . . . . . . . 3 : Elevé . . . . . . . . . . . .
Délai d'effet Ce critère évalue le pas de temps nécessaire pour que la technique améliore la résilience de l’exploitation (économique, agronomique, sociale, etc.). . . . . . . . . . . . . 1 : Moins de 1 an . . . . . . . . . 2 : Entre 1 et 3 ans . . . . . . . . 3 : Plus de 3 ans . . . . . . . . .
Effet sur l'atténuation Ce critère évalue la capacité de la technique à contribuer à l’atténuation du changement climatique à l’échelle de l’exploitation.​ Cet effet peut être neutre ou positif. L’atténuation s’entend par une réduction significative des émissions de GES (en priorité protoxyde d’azote, méthane et dioxyde de carbone) et/ou une augmentation du stockage de carbone.

Positif

Le délai de mise en place comprend principalement le temps de réflexion nécessaire au choix du couvert et à son intégration dans la parcelle.


Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

30/01/2024
Elsa Galiano - ACTA - Pantin (93500)
charge-mission - elsa.galiano@acta.asso.fr