TECHNIQUE

Pratiquer le semis sous couvert végétal

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Couvert de trèfle violet sous colza

Crédits photo : CULTIVAR ©

Vincent Lefèvre ISARA vlefevre(at)isara.fr Lyon (69)
Jean-François Dobrecourt CA 89 jf.dobrecourt(at)yonne.chambagri.fr Avallon (89)
Matthieu Carof Agrocampus Ouest matthieu.carof(at)agrocampus-ouest.fr Rennes (35)
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

 

Semer un couvert mono-spécifique de légumineuse (vesce, trèfle, luzerne) ou un mélange (légumineuses + phacélie, avoine, ...) dans lequel les cultures commerciales seront semées avec du matériel spécifique. Le semis du couvert peut être réalisé (1) avant la récolte de la culture précédente (insertion relais), (2) à la récolte de la culture précédente ou pendant l'interculture, (3) en même temps que le semis de la culture commerciale ou (4) pendant la culture commerciale (couverture permanente du sol et couvert pluri-annuel). Ce couvert sera détruit dans la culture commerciale par gel/herbicide ou maintenu jusqu'au semis de la culture suivante ou au-delà. Le couvert peut également être une culture commerciale laissée en place après sa récolte (exemple : semis sous couvert de luzerne).


Exemple de mise en oeuvre :

Semis d'un couvert relais de trèfle sous blé qui restera en place après la récolte et dans lequel sera semée la culture suivante. Couvert permanent de luzerne maintenue en place après la phase de production et dans laquelle seront semées les cultures suivantes...

Précision sur la technique :

L'efficacité de la technique contre les adventices n'est pas caractérisée mais semble conditionnée par une très bonne réussite du couvert. Les espèces non vivaces sont plus touchées que les vivaces.

Période de mise en œuvre
Sur culture implantée

Sur la culture (couvert détruit dans la culture) ou la rotation (couvert maintenu plusieurs années).



Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Généralisation parfois délicate

Choisir la bonne association pour éviter la compétition avec la culture commerciale, et la transmission de pathogènes.



Tous les types de sols : Généralisation parfois délicate

Couvert à définir et optimiser en fonction du type de sol (hydromorphie, réserve utile, …).



Tous les contextes climatiques : Généralisation parfois délicate

Attention si problème de disponibilité en eau (réserve utile limitée)  car le couvert peut concurrencer la culture pour la disponibilité en eau et ainsi la pénaliser.



Réglementation



2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'air : Variable
émission GES : VARIABLE

Effet sur la qualité de l'eau : Variable
N.P. : DIMINUTION
pesticides : VARIABLE
turbidite : DIMINUTION


Effet sur la consommation de ressources fossiles : Variable
consommation d'énergie fossile : VARIABLE


Critères "agronomiques"

Productivité : Variable

Le couvert permet d'améliorer la fertilité du sol (matière organique et activité biologique) et de limiter la concurrence des adventices. Les effets positifs sont dépendant de la capacité à limiter la compétition qu'exerce le couvert sur la culture : choix des espèces et conduite du couvert (ralentissement de la croissance du couvert et/ou destruction) et des niveaux de restitution en éléments minéraux  (variable selon les espèces utilisées pour le couvert).



Fertilité du sol : En augmentation

En quantité, diversité et disponibilité des éléments mais les effets visibles nécessitent un laps de temps.



Stress hydrique : Variable

Dépend des ressources disponibles en eau toute l'année (climat). Le couvert peut limiter la disponibilité en eau pour la culture de vente.



Biodiversité fonctionnelle : En augmentation

Le couvert apportera refuge et nourriture aux auxiliaires et pollinisateurs à un moment de l'année où les ressources sont limitées.




Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Variable

L'implantation des cultures sous couvert végétal peut impliquer une augmentation du recours aux herbicides pour détruire / ralentir le couvert par rapport à une implantation des cultures après labour ou en techniques culturales simplifiées. Par rapport au semis direct, le coût d'achat des semences de couvert peut être considéré comme négligeable.



Charges de mécanisation : Variable

Par rapport à l'implantation des cultures après labour, ou en techniques culturales simplifiées, le semis sous couvert végétal permet au même titre que le semis direct de réduire les charges de mécanisation.



Marge : Variable

L'effet du semis sous couvert végétal est variable ; en comparaison à l'implantation des cultures après labour ou en techniques culturales simplifiées, il permet une réduction des charges de mécanisation mais peut entrainer une diminution du rendement et une augmentation des charges herbicides. En comparaison au semis direct, l'effet sur la rentabilité est difficilement estimable.




Critères "sociaux"


Temps de travail : Variable

L'implantation des cultures sous couvert végétal permet de réduire la ccharge de travail par rapport à une implantation après labour, ou en techniques culturales sans labour classiques. En revanche, l'impact sur la ccharge de travail est négligeable en comparaison au semi direct.





4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Dossier Couverts végétaux
Thomas F.
TCS.n°33, Article de revue sans comité, 2005
Dossier technique : Légumineuses comment les utiliser comme cultures intermédiaires ?
Minette S. (CRA Poitou-Charentes)
Brochure technique, 2010
Hydraulic conductivity and porosity under conventional and no-tillage and the effect of three species of cover crop in northern France.
Carof M (AgroCampus)
Soil Use and Management, volume 23, pages 230-237, Article de revue avec comité, 2007
Le Cetiom confirme l'orientation semis direct et l'association avec légumineuse
Thomas F. (TCS), Sauzet G. (Cetiom)
TCS n°53, Article de revue sans comité, 2009
Undersowing wheat with different living mulches in a no-till system. I. Yield analysis
Carof M (AgroCampus)
Agronomy for Sustainable Development, volume 27, pages 347-356, Article de revue avec comité, 2007
Undersowing wheat with different living mulches in a no-till system. II. Competition for light and nitrogen.
Carof M (AgroCampus)
Agronomy for Sustainable Development, volume 27, pages 357-365, Article de revue avec comité, 2007

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs :
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

10/06/2021
10/06/2021
Marie Hedan - ACTA - Paris (75012)
charge-mission - marie.hedan@acta.asso.fr

23/02/2018
suzanne blocaille - ACTA
charge-etude - suzanne.blocaille@acta.asso.fr

16/10/2017
Matthieu HIRSCHY - INRA - Thiverval Grignon (78850)
ingenieur - matthieu.hirschy@inra.fr

19/09/2017
Matthieu CAROF - AGROCAMPUS OUEST - Rennes (35042)
chercheur - matthieu.carof@agrocampus-ouest.fr

31/08/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr