EXEMPLE DE MISE EN OEUVRE

Maintenir les performances économiques de la monoculture de maïs tout en réduisant les impacts négatifs sur la qualité de l’eau


En cours de rédaction
Dernière modification : 04/03/2019
Voir les contributeurs

Discussion liée

Autres discussions en rapport

Photo : Binage de l'inter-rang combiné au semis de la culture intermédiaire (Crédits photo : Simon Giuliano)

 

Cet essai, nommé "Monoculture de Maïs visant les objectifs Ecophyto 2018" a été conduit sur le site du domaine de Lamothe, propriété de l'Ecole d’Ingénieurs de PURPAN à Toulouse, entre 2011 et 2017

La monoculture de maïs est fréquemment pratiquée par les agriculteurs locaux : le système de culture a été conçu afin d'en réduire les impacts négatifs sur la qualité de l’eau, principalement en limitant la pollution due aux fuites d’herbicides et de nitrate vers les eaux de surface.

Plusieurs leviers ont été employés afin d’atteindre cet objectif avec notamment l’introduction d’une culture intermédiaire durant l’hiver, la mise en place de désherbage localisé (herbisemis et désherbinage). En parallèle, pour limiter le drainage, l’irrigation a été réduite par l’introduction d’une variété de maïs plus précoce, permettant également un meilleur développement de la culture intermédiaire.

-> PLUS D'INFORMATIONS DANS LA FICHE SYSTÈME DE CULTURE EXPE 

 

Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

04/03/2019
Le Bars Jordan - ACTA
charge-mission - jordan.le-bars@acta.asso.fr